Les PME ont sollicité peu de prêt Covid-19 auprès de Valiant

jeudi, 14.05.2020

Le groupe bancaire bernois Valiant n'a attribué aux PME qu'une petite partie des prêts Covid-19 disponibles. "Cela nous rend confiants", a indiqué son président sortant Jürg Bucher.

Jürg Bucher, président sortant de Valiant.(Keystone)

Malgré l'impact de la crise du coronavirus sur l'économie, les PME montrent des signes encourageants de résilience, à en croire Jürg Bucher, président sortant de Valiant. Le groupe bancaire bernois n'a attribué qu'une petite partie des prêts Covid-19 disponibles.

"Cela nous rend confiants", a indiqué M. Bucher, en marge de sa dernière assemblée générale à la tête du conseil d'administration de Valiant. De nombreuses entreprises ont sollicité les prêts garantis par la Confédération à titre préventif, au cas où elles viendraient à manquer de liquidités.

Le responsable ne minimise pas les conséquences des mesures de confinement sur la production économique, avec un effondrement de l'ordre de 20%. Malgré tout, Jürg Bucher se montre optimiste. "Quand je parle aux PME, je ne ressens pas seulement du découragement et des problèmes. En particulier dans le commerce et l'industrie, il y a encore de nombreuses entreprises qui ont conservé une bonne capacité de production."

M. Bucher, qui a dirigé La Poste de 2003 à 2012, a transmis la présidence de Valiant à Markus Gygax lors de l'assemblée générale de mercredi. Depuis sa prise de fonction en 2013, le groupe s'est clairement positionné comme une banque de détail, avec un accent sur les PME.
L'établissement est désormais présent "du Léman au Lac de Constance".

L'expansion géographique doit se poursuivre sous la houlette du nouveau président, la stratégie étant maintenue. Valiant n'est encore pas représenté dans la plus importante région économique du pays, celle de Zurich. "Si nous voulons continuer à nous développer, nous ne pouvons pas éviter d'y être également", considère Jürg Bucher.

Le coronavirus a cependant mis son grain de sel, ralentissant passablement la mise en oeuvre de ce projet. Le recrutement est particulièrement compliqué à l'heure actuelle. Les difficultés du moment pourraient empêcher Valiant d'atteindre son objectif de trois nouvelles filiales inaugurées par an.(awp)






 
 

AGEFI



...