Air France-KLM: pas d'offre de rachat pour Alitalia

samedi, 13.01.2018

Le groupe Air France-KLM a démenti les propos du gouvernement italien. Il affirme n'avoir pas déposé une offre de rachat pour Alitalia.

Le groupe Air France-KLMa indiqué n'avoir pas participé au processus lancé par les autorités italiennes.

Le gouvernement italien avait indiqué l'éventuelle présence du groupe Air France-KLM parmi les candidats pour le rachat de la compagnie italienne en difficulté. L'information a aussitôt été démentie: "Air France-KLM dément avoir déposé une offre pour le rachat d'Alitalia", a indiqué la compagnie aérienne dans un communiqué, précisant que le groupe n'avait "pas participé au processus lancé par les autorités italiennes" et ne disposait donc pas d'accès à des informations confidentielles.

La veille, le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda, avait évoqué sa présence aux côtés de la compagnie britannique à bas coût EasyJet parmi les trois offres de reprise pour Alitalia, les deux autres ayant été déposées par l'allemand Lufthansa et le fonds américain Cerberus Capital Management.

M. Calenda avait toutefois souligné que la présence du groupe Air France-KLM "n'était pas sûre" et qu'il devait le vérifier lundi "lors d'une rencontre avec les administrateurs" d'Alitalia, au cours de laquelle lui seront présentées les différentes offres.

Le quotidien italien Il Sole 24 Ore avait indiqué jeudi qu'EasyJet avait décidé de s'allier à Air France-KLM, associé à Delta, pour présenter une offre de reprise. Le groupe franco-hollandais s'était alors refusé à tout commentaire sur "ces rumeurs du marché".

Alitalia, qui compte quelque 11.500 salariés, a accumulé les pertes ces dernières années face à la concurrence des compagnies à bas coûts.

Elle a été placée sous tutelle le 2 mai, après le rejet par les salariés d'un plan de restructuration prévoyant 1.700 suppressions d'emplois. (awp)






 
 

AGEFI


 

 



...