Collecte fructueuse pour EFG, qui a fait bondir son bénéfice annuel

mercredi, 26.02.2020

Le gestionnaire de fortune EFG International a nettement accéléré sa collecte d'argent l'année dernière, au profit d'un deuxième semestre très favorable.

La croissance annualisée des afflux nets s'est inscrite à 4%, dans la fourchette basse de l'objectif 4-6%.(Keystone)

Malgré une croissance des recettes supérieure aux attentes, la rentabilité du gestionnaire de fortune EFG International, s'est avérée décevante. Le dividende proposé est stable.

Les afflux nets d'argent ont atteint 5,2 milliards de francs, plus que doublés par rapport aux 2,5 milliards de 2018, selon les indications fournies mercredi par EFG. Le niveau des entrées dépasse les attentes les plus optimistes (3,3 milliards) des analystes sollicités par AWP.

La croissance annualisée des afflux nets s'est inscrite à 4%, dans la fourchette basse de l'objectif 4-6%. Au cours des six derniers mois de l'année, cette progression a bondi à 6,6%, avec le soutien de toutes les régions, précise le communiqué.

Dopée par la collecte et des marchés porteurs, la masse sous gestion s'est envolée de 17,2% à 153,8 millions, dans la cible des prévisions.

Les recettes ont pris 2,2% sur un an, à 1,17 milliards de francs. Le bénéfice net sous-jacent, hors effets jugés exceptionnels, a fondu de près de 21% à 108,7 millions, reflétant les difficultés posées par la faiblesse des taux et les investissements "substantiels" pour assurer la croissance. Ce résultat comprend un gain de 11,7 millions de francs lié au portefeuille d'assurance vie, dont le résultat s'est révélé déficitaire au premier semestre et largement
bénéficiaire au second.

Le bénéfice net a gonflé de 34% à 94,2 millions. Le conseil d'administration propose de verser un dividende inchangé de 0,30 franc par action, conforme aux attentes. Le bénéfice net est légèrement décevant, tandis que le bénéfice sous-jacent manque complètement les prévisions.

EFG International ne fournit aucune prévision chiffrée pour l'exercice en cours. Il confirme ses ambitions pour 2022, qui comprennent une croissance annualisée des afflux nets d'argent de 4-6%. Le rapport entre les coûts et les revenus est attendu dans la fourchette 72-75%. Il reste du chemin à faire, le groupe ayant atteint 85,2% en 2019, un ratio détérioré de 2,3 points sur un an.(awp)






 
 

AGEFI



...