GAM: forte hausse de la rentabilité brute en 2017

jeudi, 01.03.2018

Le gestionnaire d'actifs GAM a vu sa rentabilité brute fortement augmenter en 2017, grâce notamment à la bonne santé de l'activité de commissions et services

Les actionnaires devront se contenter d'une rémunération stable comparé à l'année précédente.(keystone)

GAM a vu sa rentabilité brute fortement augmenter en 2017. Le résultat net a cependant été plombé par une base de comparaison défavorable. Du coup, les actionnaires devront se contenter d'une rémunération stable comparé à l'année précédente, à 0,65 francs par action.

"Il est satisfaisant de voir que nos produits diversifiés, bien positionnés et performants permettent maintenant au groupe d'accélérer la croissance", a indiqué le directeur général (CEO), Alexander Friedman, cité dans un communiqué. Ce dernier a cependant admis qu'il restait "un long chemin à parcourir pour atteindre le potentiel maximal de GAM".

Le produit d'exploitation issu des activités de commissions et services a bondi de 16% à 547,7 millions de francs l'exercice précédent, portant le total des recettes du groupe zurichois à 549,9 millions (+15%), a-t-il détaillé.

Les charges ont cependant également augmenté de 5% à 377,4 millions de francs, en raison d'une hausse des coûts en personnel - notamment des bonus qui ont bondi de 27% - et administratifs, ainsi que de conseil.

En dépit d'une hausse des charges, le résultat opérationnel avant impôts a bondi de 44% à 172,5 millions de francs, pour une marge à 31,1% (+6,8 points). Le bénéfice net, compilé selon la norme comptable IFRS, a par contre reculé de 8% à 123,2 mio. En 2016, GAM avait profité d'un crédit d'impôts particulièrement élevé.

Le groupe a également su regagner la confiance de ses clients, les afflux nets d'argent nouveau dans l'activité Investment Management atteignant 8,6 milliards de francs, après des reflux de 10,7 milliards un an plus tôt. Les avoirs sous gestion ont par conséquent gonflé de 24% à 84,4 milliards.

Dans l'activité Private Labelling, les afflux de liquidités ont atteint 15,7 milliards de francs, après 4,3 milliards un an plus tôt. Les avoirs sous gestion ont quant à eux bondi de 24% à 84,4 milliards

Objectifs confirmés

Les chiffres dévoilés par GAM ont légèrement dépassé les prévisions des analystes consultés par AWP, notamment les afflux de liquidités dans Investment Management attendus à seulement 7,9 milliards de francs.

La direction a confirmé les objectifs à moyen terme, soit sur un cycle de cinq à huit ans. La société table sur une progression du résultat opérationnel dilué par action de plus de 10% sur une base annualisée et un rendement sur chiffre d'affaires de 35% à 40%.

En matière de réduction des coûts, le groupe a assuré être "en bonne voie" avec son programme d'économie "Change". Les coûts en personnel ont ainsi été réduits l'année dernière de 12 millions de francs sur un an, dépassant l'objectif des 10 millions. D'ici fin 2019, GAM veut économiser chaque année 30 millions, comparé à 2016. Si le groupe se serre la ceinture, il veut continuer à investir.

Les perspectives formulées par le groupe sont "prudemment optimistes", mais un environnement plus difficile devrait soutenir des gestionnaires actifs comme GAM, ont estimé les analystes de Vontobel dans une note.(awp)






 
 

AGEFI




...