GAM reste dans le rouge pour 2019

jeudi, 20.02.2020

Le gestionnaire d'actifs GAM a pu nettement réduire sa perte en 2019 tandis que la rentabilité opérationnelle a été divisée par plus de douze.

GAM en plein processus de restructuration a pu économiser 42 millions de francs, davantage qu'anticipé.(Keystone)

Le gestionnaire d'actifs GAM voit sa rentabilité opérationnelle divisée par plus de douze. Le groupe zurichois en difficultés espère améliorer sensiblement son Ebit en 2022.

Durant la période sous revue, la perte IFRS s'est inscrite à 3,5 millions contre -916,8 millions de francs l'année d'avant. Le bénéfice opérationnel avant impôts a chuté à 10,5 millions après 126,7 millions, précise le communiqué.

Comme annoncé en début d'année, la fortune confiée à l'unité Investment Management aura fondu de 56,1 milliards fin 2018 à 48,4 milliards, soit un repli de 13,8%.

Le gestionnaire d'actifs a également confirmé les résultats de l'unité Private labelling. Cette dernière a enregistré des afflux portant sa masse sous gestion à 84,3 milliards, une hausse de 11%.

GAM en plein processus de restructuration a pu économiser 42 millions de francs, davantage qu'anticipé.

Le conseil d'administration proposera de ne pas verser de dividende aux actionnaires tandis que les membres de la direction seront privés de bonus.

Pour l'avenir, le groupe compte améliorer l'efficience, la croissance et la transparence de son groupe. Pour 2022, le gestionnaire d'actifs compte engranger un bénéfice opérationnel avant impôts de 100 millions, contre 10,5 millions en 2019.(awp)






 
 

AGEFI



...