Lonza cède ses activités de traitement de l'eau pour 630 millions

jeudi, 01.11.2018

Le gestionnaire américain de placements Platinum Equity s'est engagé à débourser 630 millions de dollars pour les activités de traitement de l'eau, basées aux Etats-Unis, du chimiste Lonza.

Longtemps déficitaires, les activités de traitement de l'eau de Lonza ont été depuis remaniées.(keystone)

Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza a trouvé un repreneur pour ses activités de traitement de l'eau, un temps talon d'Achille du groupe rhénan.

Le gestionnaire américain de placements Platinum Equity s'est engagé à débourser 630 millions de dollars (à peine plus en francs) pour Water Solutions, basée aux Etats-Unis, ainsi que ses six sites de production répartis sur l'ensemble de la planète.

L'opération demeure subordonnée au feu vert des autorités concernées, mais sa finalisation est d'ores et déjà agendée au premier trimestre 2019.

"Ce désinvestissement renforce notre concentration sur nos trois coeurs d'activité que représentent la pharmaceutique et les biotechnologies, les produits de santé grand public ainsi que la protection des consommateurs et des ressources", souligne le directeur général Richard Ridinger, cité dans le communiqué.

La subdivision de l'unité Specialty Ingredients emploie quelque 1200 personnes en Amérique du Nord et du Sud, dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique ainsi qu'en Afrique du Sud.

Sortir la tête de l'eau

Water Care avait rejoint le portefeuille de Lonza en 2011 lors de l'acquisition de l'américain Arch Chemical, spécialisé dans le contrôle microbien, pour 1,4 milliard de dollars. Longtemps déficitaires, les activités de traitement de l'eau ont été depuis remaniées et faisaient depuis mai l'objet d'un "examen de toutes les options stratégiques" sur son avenir au sein ou en dehors du groupe rhénano-valaisan.

Si l'annonce de la vente ne constitue en soi pas une véritable surprise pour les analystes, ceux-ci saluent le produit qu'escompte en tirer Lonza. Vontobel devisait ainsi la valorisation de ces activités, jugées peu rentables, hautement cycliques et sans véritable potentiel de croissance, entre 300 et 400 millions de francs. L'opération constitue de surcroît un pas de plus sur la voie de l'optimisation du portefeuille du groupe.

Water Care constitue le segment d'activités le plus modeste au sein du portefeuille de Lonza, avec une contribution de moins de 10% aux recettes et de moins de 5% à l'excédent brut d'exploitation, rappelle de son côté Goldman Sachs.

Le prix de vente correspond peu ou prou aux estimations d'UBS pour les revenus de Water Care sur l'année en cours et s'établit 12% au dessus du montant devisé par le numéro un bancaire helvétique. La banque aux trois clés applaudit au passage le recentrement des activités autour des questions de santé.

Dans les premiers échanges à la Bourse suisse, la nominative Lonza s'appréciait de 0,4% 317,90 francs, à contre-courant d'un SMI en retrait de 0,20%.(awp)






 
 

AGEFI



...