Le gendarme boursier américain refuse la création d'un fonds basé sur le bitcoin

vendredi, 27.07.2018

Le gendarme boursier américain (SEC) a refusé jeudi la demande de création du premier fonds indiciel basé sur le bitcoin et créé par les célèbres frères Cameron et Tyler Winklevoss.

Anciens rameurs olympiques, les deux frères Winklevoss sont des mastodontes de longue date en terme de bitcoins.(keystone)

Par trois votes contre un, l'organisation Securities and Exchange Commission (SEC) a refusé la demande de création du premier fonds indiciel basé sur le bitcoin. Un fonds créé par les célèbres frères Cameron et Tyler Winklevoss, les premiers milliardaires en bitcoin.

Il est intervenu après un premier refus l'an dernier à ces frères jumeaux, connus notamment pour avoir revendiqué la paternité de Facebook et accusé son patron, Mark Zuckerberg, de leur avoir volé l'idée du réseau social.

La valeur du bitcoin a fortement fluctué en amont de cette décision. De nombreux mouvements sur la cryptomonnaie cette semaine s'expliquaient par l'espoir que la SEC allait accorder son feu vert à la création d'un fonds indiciel (ETF) basé sur le bitcoin.

Pour motiver sa décision, la SEC a indiqué que BZX, un marché d'actions géré par le Chicago board options exchange (Cboe), avait échoué à démontrer que ses propositions visant à modifier les règles en vigueur pour lancer cet ETF n'entraîneraient pas de risque de fraude où "d'actes de manipulation".

Après cette annonce, le cours du bitcoin a chuté de 2,2%, à 8.086 dollars, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

La SEC a par ailleurs affirmé jeudi lors d'une conférence téléphonique qu'elle examinait actuellement plusieurs autres demandes de création de fonds indiciels liés aux monnaies virtuelles.

Elle a également précisé que ce refus concernant la demande des frères Winklevoss ne reflétait pas un jugement sur la valeur intrinsèque du bitcoin, ni de la blockchain, la technologie à l'origine de la cryptomonnaie.

Elle a toutefois noté que plus de 75% de la totalité des échanges en monnaie virtuelle se déroulaient en dehors des Etats-Unis, avec un niveau de volatilité moyen de 94% en 2017, à comparer avec une volatilité de 11% pour l'or.(awp)






 
 

AGEFI




...