La performance d'Adecco au premier partiel dépasse les attentes

mardi, 07.05.2019

Le géant du travail intérimaire Adecco a enregistré un bénéfice net de 133 millions d'euros au premier trimestre, quasiment stable sur un an.

Adecco a confirmé le bon déroulement de son programme d'économies de 70 millions d'euros pour cette année.(Keystone)

Ces résultats, au-delà des attentes des analystes du consensus AWP, ont été obtenus par Adecco grâce à la stabilisation de la croissance en Europe et dans le reste du monde.
Au premier trimestre, le chiffre d'affaires s'est inscrit en légère baisse de 1% à 5,6 milliards d'euros (6,4 milliards de francs), a indiqué mardi Adecco dans un communiqué. La croissance organique, ajustée des jours ouvrables, s'est également repliée de 2%. Ces performances sont conformes aux attentes du marché, qui prévoyait un affaiblissement de la conjoncture mondiale en début d'année.
Le résultat opérationnel brut (Ebitda) à 221 millions d'euros - en hausse de 14% sur un an - a dépassé les attentes du consensus AWP. Ajusté des effets exceptionnels non récurrents, cet indicateur a connu une moindre hausse de 6% à 226 millions d'euros.
Adecco a confirmé le bon déroulement de son programme d'économies de 70 millions d'euros pour cette année dans le cadre de sa stratégie "GrowTogether". L'entreprise confirme un taux de croissance de son chiffre d'affaires en mars et avril conformément à celui du premier trimestre.(awp)

Commentaire : des meilleures marges et un solide cash-flow

Même si le chiffre d’affaires a légèrement baissé au premier trimestre, ajusté des jours ouvrables, l’amélioration des marges, brute et d’exploitation (EBITA) ainsi que l’innovation du groupe Adecco sont à saluer. De même que le solide cash-flow à l’image du bilan consolidé. Ce qu’a fait le marché des actions. La transformation de ce groupe porte ses fruits, notamment avec des économies de coûts additionnelles de 70 millions d’euros en 2019 et les investissements dans des nouvelles affaires innovantes pour renforcer son écosystème. L’Europe se stabilise, tandis que l’Amérique du Nord décélère et que le reste du monde accélère sur le plan conjoncturel. On note en particulier le léger repli enregistré en France et la forte croissance au Japon. De meilleurs pricing et mix produits ont fortifié la marge brute. La large amélioration de la marge EBITA (marge opérationnelle avant amortissements des actifs incorporels) courante se poursuit. Adecco Group a généré un cash-flow opérationnel de 181 millions d’euros au premier trimestre, comparé à 16 millions au premier trimestre 2018. Le taux d’endettement net a été abaissé à 0,9x (1,0x). La capitalisation boursière d’Adecco avoisine 9,7 milliards de francs, soit un peu moins de 15 fois le cash-flow libre des trois dernières années en moyenne (très proches les uns et les autres) au taux de change euro/franc actuel. Adecco demeure un solide générateur de cash à travers le cycle économique. Cependant, l’évolution à long terme de l’action ne reflète pas encore une progression de la valeur intrinsèque. (Philippe Rey)

 

 






 
 

AGEFI



...