Nestlé dégage un bénéfice net en hausse au premier semestre

jeudi, 27.07.2017

Le géant de l'alimentaire annonce toutefois que les ventes et croissance organique ont quant à elle stagné.

Le géant de l'alimentaire annonce toutefois que les ventes et croissance organique ont quant à elle stagné.

Le géant de l'alimentaire Nestlé a dégagé au premier semestre un bénéfice net en hausse, mais les ventes et la croissance organique ont marqué le pas. La direction a pourtant confirmé jeudi ses objectifs pour l'ensemble de l'année, en nuançant toutefois quelque peu ses projections.

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires est ressorti à 4,89 mrd CHF, un bond de 19,2% sur un an, tandis que le résultat opérationnel courant (Ebit) s'est amenuisé de 2,5% à 6,45 mrd, a détaillé le numéro un mondial du secteur dans son rapport semestriel.

Les ventes ont très légèrement reculé (-0,3%) à 43,02 mrd CHF entre janvier et juin, pénalisées par l'impact des cessions nettes (-2,3%) et des taux de change (-0,3%).
Chiffre clé du groupe veveysan, la croissance organique a atteint 2,3%, en baisse de 1,3 point de pourcentage par rapport au premier semestre 2016. Cette évolution a été jugée "inférieure à nos attentes" par le groupe. La croissance interne réelle (RIG) s'est quant à elle établie à 1,4%, après 2,8% un an plus tôt.

Les performances sont peu ou prou conformes aux attentes du marché. Les analystes interrogés par AWP misaient sur un profit net de 4,86 mrd CHF et un Ebit de 6,64 mrd. Les recettes du numéro un mondial du secteur étaient quant à elles attendues à 43,68 mrd en moyenne. La croissance organique et le RIG ont par contre manqué les pronostics, établis à respectivement 2,7% et 1,6%.

La direction a confirmé ses objectifs pour l'année en cours. Le groupe vise une croissance organique de 2% à 4% en 2017 et une marge opérationnelle stable à taux de change constant. La croissance organique s'établira cependant "probablement dans la moitié inférieure de la fourchette", a averti Nestlé.

La multinationale veveysane vise également une progression du bénéfice récurrent par action, hors effet des devises, et du rendement des fonds propres.(awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...