Rio Tinto vend une fonderie d'aluminium en Ecosse

jeudi, 24.11.2016

Le géant anglo-australien Rio Tinto va céder sa fonderie d'aluminium écossaise de Fort William pour 410 millions de dollars à la multinationale Simec.

Rio Tinto avait annoncé en février une perte nette de 866 millions de dollars américains en 2015, à comparer avec les 6,53 milliards de dollars de bénéfices enregistrés en 2014.

Le géant anglo-australien Rio Tinto va céder sa fonderie d'aluminium écossaise de Fort William pour 410 millions de dollars à la multinationale Simec, dans le cadre de ses efforts de réorganisation dans le contexte de la chute des matières premières.

Le groupe a annoncé mercredi dans un communiqué la vente à Simec de 100% de sa filiale Alcan Aluminium UK, qui opère non seulement la fonderie, mais aussi les centrales hydroélectriques de Kinlochleven et Lochaber qui l'alimentent.

La transaction porte aussi sur une superficie non dévoilée de foncier au pied du Ben Nevis, le point culminant des Îles britanniques.

"C'est une vente qui va créer de la valeur pour Rio Tinto et qui est une autre illustration de notre stratégie pour réorganiser notre portefeuille afin de nous concentrer sur notre noyau dur d'actifs", explique dans le communiqué le directeur général de la branche aluminium de Rio, Alf Barrios.

"Ces actifs avaient suscité beaucoup d'intérêt, mais Simec s'est engagé à poursuivre les opérations dans la fonderie et à travailler avec la population sur son développement économique futur."

Bâtie en 1929, la fonderie de Lochaber a une capacité de 47.000 tonnes d'aluminium par an, selon le site de Rio Tinto.

Le village de Kinlochleven, lui, fut construit spécialement pour héberger les ouvriers construisant la centrale commandée en 1907. Il fut aussi le premier village écossais doté d'électricité produite par l'énergie hydroélectrique.

Rio Tinto avait annoncé en février une perte nette de 866 millions de dollars américains en 2015, à comparer avec les 6,53 milliards de dollars de bénéfices enregistrés en 2014.

Les groupes miniers du monde entier sont à la peine face à la chute des cours au moment où l'appétit de la Chine pour les matières premières, qui semblait insatiable, s'amenuise.

Rio Tinto a engagé depuis début 2013 un vaste programme de cession d'actifs. Ces ventes se chiffrent depuis 2013 à 5,3 milliards de dollars et à 1,3 milliard de dollars rien que depuis le début de l'année.

Simec a selon le communiqué l'intention de gérer les actifs rachetés à Rio Tinto en partenariat avec le Liberty House, société soeur au sein du groupe GFG Alliance.

Le secrétaire du gouvernement écossais à l'Economie rurale Fergus Ewing, cité dans le communiqué, se félicite aussi de cette vente qui "augmente les chances du site d'avoir un avenir viable sur le long terme".

"C'est une très bonne nouvelle pour toute la population, en particulier pour les ouvriers de la fonderie", dit-il. "L'accord pérennise les 150 emplois et a le potentiel pour en créer des centaines d'autres." - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...