Le franc baisse face au dollar

samedi, 06.01.2018

Le franc a atteint son niveau le plus faible face

Vendredi matin, le franc a atteint face à l'euro son niveau le plus faible depuis mi-janvier 2015. (Keystone)

Le dollar montait face à l'euro en cours d'échanges new-yorkais vendredi, aidé par un rapport en demi-teinte sur l'emploi aux Etats-Unis en décembre ne modifiant pas fondamentalement les perspectives sur la politique monétaire américaine.

Vers 20 heures, l'euro valait 1,2045 dollar contre 1,2068 dollar jeudi vers 23 heures.
La monnaie unique européenne montait face à la devise japonaise, à 136,32 yens pour un euro contre 136,03 yens jeudi soir. Elle est grimpé vers 14h30 à 136,64 yens, un nouveau sommet depuis mi-octobre.

Le billet vert aussi gagnait du terrain face à la monnaie nipponne, à 113,17 yens pour un dollar contre 112,72 yens la veille.

Le dollar a soudainement chuté après la parution du rapport officiel mensuel sur le marché du travail américain montrant un essoufflement des créations d'emplois en décembre (148.000 nouveaux emplois alors que les analystes s'attendaient à 188.000 embauches nettes). Mais la devise s'est vite reprise.

"Si la réaction initiale du marché à ce chiffre décevant a été de faire chuter encore plus un dollar déjà fragile, les éléments positifs du rapport laissent à penser que la politique monétaire de la Fed va continuer à se normaliser comme prévu en 2018, de façon constante et progressive", une évolution favorable au dollar, a souligné Omer Esiner de Commonwealth Foreign Exchange.

Le taux de chômage est en effet resté à 4,1%, son niveau le plus faible depuis décembre 2000. Le nombre de créations d'emploi en novembre a été révisé à la hausse. Et le salaire horaire moyen a progressé de 0,3%.

De son côté, l'euro a pâti du ralentissement du taux d'inflation en zone euro, la hausse des prix à la consommation s'étant affichée à 1,4% sur un an en décembre après 1,5% en novembre. Elle reste ainsi obstinément sous le niveau cible de 2%.

"La faiblesse persistante de l'inflation en zone euro pourrait pousser (le président de la Banque centrale européenne) Mario Draghi à maintenir en place la politique monétaire accommodante de la BCE", a avancé David Madden, analyste chez CMC Markets.
En outre, "l'euro a connu une bonne période récemment alors c'est aussi une excuse pour engranger quelques bénéfices" sur la monnaie unique, a souligné l'analyste.

L'euro avait notamment fortement progressé jeudi face au dollar après la publication d'indicateurs sur le secteur des services dans plusieurs grands pays de la zone euro, en particulier en Allemagne, bien reçus par les cambistes. Il a grimpé jusqu'à 1,2089 dollar, un nouveau sommet en quatre mois.

Vers 20 heures, la livre britannique montait face à la monnaie unique européenne, à 88,78 pence pour un euro, comme face au billet vert, à 1,3568 dollar pour une livre.
La devise suisse montait face à l'euro, à 1,1753 franc suisse pour un euro, après avoir atteint vers 9h05 1,1778 franc, son niveau le plus faible depuis mi-janvier 2015. La monnaie suisse baissait face à la devise américaine, à 0,9757 franc pour un dollar.

La monnaie chinoise a terminé en hausse face au billet vert, à 6,4885 yuans pour un dollar à 16h30 - son niveau de fin d'échanges le plus fort depuis fin avril 2016 - contre 6,4935 yuans jeudi à la même heure.

L'once d'or a fini à 1.317,15 dollars au fixing du soir, contre 1.314,50 dollars jeudi.
Le bitcoin valait 16.417,87 dollars contre 15.026,11 dollars jeudi vers 23 heures, selon des chiffres compilés par le fournisseur de données financières Bloomberg. (awp)






 
 

AGEFI


 

 



...