Venture Kick augmente son soutien financier aux start-up suisses

mercredi, 19.12.2018

Le fonds philanthropique Venture Kick investira 4,35 millions de francs en 2019. Désormais, le montant maximum qu'une start-up peut gagner s’élève à 150.000 francs, contre 130.000 précédemment.

Matteo Ianni

Jordi Montserrat, co-directeur de Venture Kick.

Bonne nouvelle pour les start-up et entrepreneurs suisses. Le fonds philanthropique Venture Kick annonce en effet une hausse de son aide financière. Celle-ci s’élèvera ainsi à 4,35 millions de francs (4,38 millions de dollars) en 2019, soit une augmentation de 35,9% par rapport aux 3,2 millions investis cette année. En plus de l’aide financière, Venture Kick élargit son panel de start-up puisque, l'an prochain, 135 entrepreneurs potentiels recevront une bourse des jurys d'experts de Venture Kick, contre 122 en 2018. Grâce à cette hausse du soutien financier, le montant maximum qu'une start-up peut gagner est désormais de 150.000 francs, contre 130.000 francs auparavant.

«Nous constatons une augmentation de la qualité des demandes chaque année. Cela a été particulièrement remarquable cette année, car plusieurs start-up de haute qualité n'ont pas pu être soutenues dans le cadre du budget 2018», commente Pascale Vonmont, qui préside le conseil stratégique de Venture Kick.

Le consortium de donateurs privés a d’ailleurs accueilli un nouveau donateur qui va offrir trois millions de francs. «Je suis ravi que tous les partenaires clés aient soutenu notre vision de poursuivre ce programme réussi et aient maintenu ou augmenté leurs dons. »

Un nouveau modèle de soutien

Venture Kick épaule les jeunes pousses tout au long de leur parcours jusqu’à leur envol. Les start-up s'adressent en effet à des jurys d'experts à chaque étape pour obtenir du financement, obtenir un feedback direct et avoir accès à un réseau international d'entrepreneurs et d'investisseurs.

Pour 2019, plus qu’une augmentation du soutien financier, la Fondation Venture Kick présente surtout un nouveau modèle de soutien aux jeunes pousses. Pour rappel, le modèle de soutien proposé par Venture Kick se compose en trois étapes. Durant la première, les lauréats reçoivent une subvention en espèces de 10.000 francs et s'engagent moralement à redonner à la communauté suisse des start-up une fois qu'elles auront réussi. Dans un deuxième temps,  les lauréats recevaient un prêt convertible de 20.000 francs jusqu’ici. À partir du 1er janvier 2019, cette somme sera doublée et passera donc à 40.000 francs. Enfin, les lauréats de l’étape 3  recevront un prêt convertible de 100.000 francs à des conditions favorables au lancement de l’entreprise.

«Augmenter le soutien à un stade plus précoce était nécessaire pour accélérer la réalisation d'un plus grand nombre de projets à un moment où les start-up se préparent à gagner des clients et des investisseurs, commente Beat Schillig, co-directeur de Venture Kick. «Les prêts convertibles donneront aussi aux entrepreneurs plus de flexibilité quand ils trouveront des capitaux supplémentaires auprès d'investisseurs privés.»

L’objectif de 1000 start-up en 2027

Les anciens participants de Venture Kick ont fait la une des journaux du monde entier cette année. Quatre jeunes entreprises ont levé chacune plus de 30 millions de dollars auprès d'investisseurs de capital de risque et d'investisseurs providentiels : Amal Therapeutics (32,2 millions de francs), Ava AG (30 millions de dollars), Climeworks (30,5 millions de francs) et Scandit (30 millions de dollars).

«Ce nouveau modèle est un grand pas vers notre «Mission 2027», où nous voulons contribuer à la création de 1000 start-up high-tech actives en Suisse, générant 15.000 emplois et un chiffre d'affaires supérieur à 2,7 milliards de francs», confie Jordi Montserrat, codirecteur.

Depuis son lancement en 2007, Venture Kick a soutenu 600 projets de création d'entreprises suisses à hauteur de 24,86 millions de francs. Le programme de soutien financier, de formation et de réseautage a permis la création de plus de 445 entreprises et plus de 4950 emplois. Les entreprises ayant participé à Venture Kick ont attiré un total de 2,25 milliards de francs suisses et ont représenté 57 pour cent des entreprises classées dans le TOP 100 Swiss Start-up 2018.

Pour rappel, la Fondation Venture Kick est soutenue par la Fondation Gebert Rüf, Ernst Göhner Stiftung, Hauser- Stiftung, André Hoffmann, Hansjörg Wyss, Martin Haefner, Igor Fisch, Fondation Pro Techno, Rising Tide Foundation, Agence spatiale européenne, Engagement Migros et Swisscom.

 






 
 

AGEFI



...