Landis+Gyr prévoit de faire son entrée à la Bourse suisse au troisième trimestre

lundi, 03.07.2017

Le fabricant de compteur énergétiques souligne que ses propriétaires, Toshiba et Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), proposeront l'intégralité de leurs parts à l'occasion de cette opération.

Landis+Gyr, filiale du conglomérat japonais en difficultés Toshiba, prévoit de faire son entrée à la Bourse suisse au troisième trimestre de cette année.

Comme nous le mentionnions dans l'édition de vendredi, Landis+Gyr, filiale du conglomérat japonais en difficultés Toshiba, prévoit de faire son entrée à la Bourse suisse au troisième trimestre de cette année. 

Le fabricant de compteur énergétiques souligne dans son communiqué que ses propriétaires, Toshiba et le fonds d'investissements semi-étatique Innovation Network Corporation of Japan (INCJ), proposeront l'intégralité de leurs parts à l'occasion de cette opération. Toshiba dispose pour l'heure de 60% et INCJ de 40%.

L'enregistrement sur SIX ne constitue cependant pas l'unique option envisagée par le géant nippon pour sa filiale, a prévenu en conférence téléphonique le directeur général (CEO) Richard Mora. Le patron a notamment évoqué une éventuelle cession à un nouveau propriétaire, assurant que des candidats s'étaient déjà manifestés.

UBS et Morgan Stanley ont été choisies pour mener à bien la constitution du carnet d'ordres, épaulées par Credit Suisse, Vontobel et Mizuho.

La société zougoise publie par la même occasion des résultats provisoires sur son exercice 2016/17, clos fin mars. Le chiffre d'affaires a progressé de 5,4% à 1,66 milliard de dollars mais la perte nette a été multipliée par plus de trois à 62,1 millions de dollars.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...