Lem: résultats en hausse sur 9 mois

jeudi, 08.02.2018

Le fabricant de composants électroniques Lem a réalisé des résultats en hausse sur les neuf premiers mois de son exercice décalé 2017/2018, clos en décembre.

Pour l'ensemble de l'exercice 2017/18, Lem prévoit des ventes de 290 millions à 300 millions de francs.

Pour l'ensemble de l'année en cours, le groupe a revu à la hausse ses attentes en matière de recettes mais abaissé celles pour la marge opérationnelle.

"Nous avons profité d'une économie mondiale robuste en 2017. L'augmentation des investissements dans les biens d'équipement a stimulé la demande dans nos activités industrielles. En même temps, le boom des voitures vertes en Chine et en Corée du sud a soutenu nos activités automobiles", a déclaré François Gabella, directeur général de Lem, cité dans le communiqué.

Sur les neuf premiers mois, les ventes ont pris 13,8% à 225 millions de francs et les entrées de commandes ont augmenté de 17,7% à 235,5 millions. Le bénéfice net s'est pour sa part accru de 16,5% à 38,1 millions. Le bénéfice opérationnel (Ebit) s'est étoffé de 12% à 46,5 millions de francs, mais la marge afférente a cédé 0,5 point de pourcentage à 20,6%.

Ce recul s'explique par la "pression constante" des clients de Lem sur les prix, a expliqué le CEO tout en relevant que les investissements dans la Recherche et le développement ont pour leur part augmenté.

Au niveau des divisions, les ventes du segment Industrie ont totalisé 180,6 millions de francs, en hausse de 13,2% sur un an, grâce au dynamisme du marché chinois (+21%).

Dans le segment Automobile, le chiffre d'affaires a avancé de 16,1% à 44,4 mio CHF, grâce notamment au boom des voitures vertes dans toutes les régions.

Ajustement des prévisions

Sur le 3e trimestre uniquement, le groupe fribourgeois a enregistré un chiffre d'affaires s'inscrivant à 72,8 millions de francs, en hausse de 11,8% sur un an. Durant cette période, les entrées de commandes se sont enrobées de 16,2% à 78,7 millions de francs.

Le bénéfice net s'est pour sa part inscrit à 11,6 millions de francs, un gain de 9,7%, tandis que le bénéfice d'exploitation (Ebit) a atteint 14,6 millions (+3,1%). La marge afférente a cependant reculé de 1,7 point de pourcentage à 20%.Les recettes du 3e partiel sont supérieurs au consensus AWP tandis que le bénéfice net est inférieur aux attentes.

En matière de prévisions, la direction s'attend à ce que l'environnement économique mondial positif demeure un facteur de soutien. L'activité des voitures vertes devrait rester forte malgré une certaine volatilité.

Du fait de la part grandissante des ventes en Chine (35% des revenus du Groupe), Lem s'attend à un impact saisonnier négatif plus fort dans son quatrième trimestre financier en raison du Nouvel An chinois.

Pour l'ensemble de l'exercice 2017/18, Lem prévoit des ventes de 290 millions à 300 millions de francs, contre 264,5 millions en 2016/17. La marge Ebit est attendue à environ 20%. A mi-parcours - soit en novembre dernier - le groupe fribourgeois anticipait un chiffre d'affaires autour de 290 millions et une marge Ebit supérieure à 20%.

Malgré les bonnes nouvelles, les investisseurs semblaient plutôt miser sur la vente. Le titre cédait 1,7% à 1540 francs dans un SPI aussi en recul de 0,71%.

Vontobel pointe du doigt la rentabilité, inférieure à ses attentes.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...