LEM pâtit du Covid-19 au premier trimestre 2020

mercredi, 29.07.2020

Le fabricant de composants électroniques genevois LEM a essuyé un recul de 10,1% sur ses ventes au premier trimestre.

Malgré la dépendance du fabricant genevois au secteur automobile et sa forte exposition en Chine, LEM a traversé la crise au premier trimestre de manière plus solide qu'attendue. (Keystone)

LEM a annoncé des ventes et une marge opérationnelle (Ebit) en repli au premier trimestre de son exercice décalé 2020/21. Le groupe genevois explique cette dépression par l'impact du Covid-19 sur ses affaires, en particulier en Europe et aux Etats-Unis.

Le fabricant de composants électroniques a donc affiché des recettes en baisse de 10,1% sur un an à 74,3 millions de francs au premier trimestre de son exercice décalé, selon un communiqué publié mercredi. A taux de change constants, ce repli atteint 4,6%.

La marge opérationnelle du groupe (Ebit), elle, s'est étiolée de 20,2% à 13,3 millions, contre 16,7 millions durant la période avril-juin de l'année dernière.

Son bénéfice net accuse le coup et plonge de 19,8% à 11,1 millions.

Si ces chiffres sont tous dans le rouge en comparaison annuelle, ils restent supérieurs aux prévisions du consensus AWP. Les analystes tablaient en effet sur un chiffre d'affaires plus bas, à 70,7 millions, et un Ebit et un bénéfice net inférieurs, 11,0 et 8,0 millions respectivement.

Malgré la dépendance du fabricant genevois au secteur automobile et sa forte exposition en Chine, LEM a donc traversé la crise au premier trimestre de manière plus solide qu'attendue. Frank Rehfeld, directeur général, explique cette résilience par la diversité des secteurs d'activités du groupe et son implémentation géographique à travers le monde.

LEM ne s'est pas pourtant pas risqué à faire de prévisions pour le reste de l'année, rappelant qu'en cette période, "certains facteurs restent hors de contrôle" et que la société sera gérée "de la manière la plus efficace possible". (awp)






 
 

AGEFI



...