Lem supprime 21 postes à Genève

jeudi, 23.01.2020

Le fabricant de composants électriques Lem va procéder à la suppression de 21 postes de travail à Genève, dans le sillage de l'inauguration de son futur nouveau siège à Meyrin en 2021.

Les coupes dans les effectifs s'expliquent par "l'évolution du rôle des équipes dans le monde".(Keystone)

Le fabricant de composants électriques Lem  annonce plusieurs initiatives ayant un impact sur ses opérations en Suisse comme le projet d’un nouveau siège mondial à Meyrin qui sera inauguré en 2021. Dans le sillage de cette inauguration, 21 postes de travail seront supprimés. La société justifie ces coupes par "l'évolution du rôle de ses équipes dans le monde". 

Le nouveau site meyrinois accueillera 250 employés, dont la recherche et le développement. Il sera intégré au campus "The Hive", au sein de la commune genevoise.

Le groupe, actuellement basé à Fribourg avec un site de production en Suisse à Plan-les-ouates, investira 10 millions de francs pour ces nouveaux locaux, dont la construction avait été annoncé en novembre. Le siège de Lem sera transféré à Genève.

Lem annonce également la construction d'une nouvelle usine en Malaisie. 

Le développement des affaires en Asie, où l'entreprise livre notamment des composants destinés au marché prometteur des véhicules électriques, a incité le groupe à construire un nouveau site de production à Penang, en Malaisie. Un investissement de 5 à 10 millions de francs sera consenti pour ce chantier.

L'usine de Penang, d'une surface de 5000 à 10'000 mètres carrés, vise à répondre à la demande croissante de ses clients de l'industrie et de l'automobile. Son inauguration est prévue au cours de l'exercice décalé 2021/22, précise le communiqué. Quelque 50 employés y travailleront la première année, avec pour objectif d'atteindre 250 personnes sur un horizon de cinq ans.

Cette installation complète les principaux sites de production existants de l'entreprise en Chine, en Bulgarie et en Suisse, affirme Lem.(awp)






 
 

AGEFI




...