Sensirion: les ventes en hausse n'absorbent pas les coûts d'introduction en Bourse

jeudi, 07.03.2019

Le fabricant de capteurs Sensirion termine l'année 2018 avec une perte nette de 6,4 millions de francs. La hausse du chiffre d'affaires reste insuffisante pour absorber les coûts liés à son IPO.

Sensirion évalue les coûts liés à l'IPO à 18,6 millions de francs.(Keystone)

Le fabricant de capteurs Sensirion termine l'année 2018 avec une perte nette de 6,4 millions de francs. Son chiffre d'affaires affiche une hausse notable de 18% par rapport à l'année précédente, insuffisante toutefois pour absorber les coûts - non récurrents - liés à l'introduction en Bourse (IPO), en mars 2018, de l'ancienne start-up de l'EPFZ.

Le résultat opérationnel brut (Ebitda) ajusté des éléments exceptionnels affiche un bénéfice de 27,8 millions, soit légèrement plus que l'année précédente (26,2 millions de francs). En revanche, le résultat opérationnel (Ebit) est en perte, à 4,4 millions de francs.

Sensirion évalue les coûts liés à l'IPO à 18,6 millions de francs.La hausse des ventes de 18% à 174,8 millions de francs concerne tous les marchés et résulte d'une croissance organique de 11%, d'une croissance externe de 6% et d'effets de change à hauteur de 1%, précise Sensirion dans un communiqué publié jeudi.

Le deuxième semestre de l'année 2018 a comparativement été moins performant que le premier en raison du ralentissement de la conjoncture ainsi que du processus d'optimisation des stocks clients.En 2019, Sensirion table sur des revenus entre 175 et 180 millions de francs, une marge brute stable entre 52% et 54%, et une marge Ebitda ajusté entre 15 et 17%.

L'entreprise s'attend à un meilleur second semestre, pour autant que les tensions géopolitiques de ne s'aggravent, indique-t-elle.Lors de la prochaine assemblée générale annuelle, deux nouveaux membres du conseil d'administration, François Gabella et Franz Studer, seront proposés à l'élection. Markus Glauser, en revanche, ne se représentera pas. Jusqu'à récemment, M. Gabella était directeur général de Lem. M. Studer est directeur des investissements chez EGS Beteiligungen.(awp)






 
 

AGEFI



...