Hochdorf s'attend à doubler ses marges dans les aliments pour bébés

vendredi, 25.11.2016

Le directeur général de Hochdorf, Thomas Eisenring, a levé le voile sur ses ambitions suite à l'acquisition du partenaire de distribution zougois, Pharmalys Laboratories.

Le groupe est également parti à la conquête de nouveaux marchés pour lesquels il n'était jusqu'ici que le fournisseur, comme le chocolat.

Le directeur général de Hochdorf, Thomas Eisenring, a levé le voile sur ses ambitions suite à l'acquisition du partenaire de distribution zougois, Pharmalys Laboratories. Lors d'un entretien paru vendredi dans la "Luzerner Zeitung", il a affirmé vouloir à terme doubler les marges dans les activités d'aliments pour bébés.

Il rappelle que jusqu'ici, Hochdorf a toujours produit des aliments pour bébés presque exclusivement pour le compte de marques et de distributeurs tiers. "Avec l'acquisition (de Pharmalys), Hochdorf obtient l'accès direct au client final".

Revenant sur les détails de la transaction, il a souligné qu'Amir Mechria, fondateur et CEO de Pharmalys, avait opté pour être indemnisé en grande partie sous forme d'actions Hochdorf plutôt qu'en espèces. Selon l'issue de l'augmentation de capital prévue de 7,2 millions de francs, M. Mechria pourra détenir jusqu'à 20% de participation dans le groupe lucernois.

Interrogé sur la stratégie d'expansion du groupe à l'international, M. Eisenring a indiqué que le 99% des recettes réalisées par le groupe dans le segment de la nourriture pour bébés l'étaient hors de Suisse. A titre de comparaison, il fait remarquer que l'Egypte enregistre près de 2,5 mio de naissances par année, contre seulement 70'000 en Suisse.

Le groupe est également parti à la conquête de nouveaux marchés pour lesquels il n'était jusqu'ici que le fournisseur, comme le chocolat. Afin de ne pas empiéter sur les terres de ses clients helvétiques, Hochdorf se concentre exclusivement sur les marchés africains et mise sur la promotion du "made in Africa" avec sa marque Afrikoa, plutôt que de mettre en avant la croix blanche dans sa publicité.

"La demande est déjà trois fois supérieure à notre capacité de production", assure le CEO, qui indique avoir commandé de nouvelles unités qui devraient permettre de décupler la capacité de production. Fort du succès de ce modèle, le patron de Hochdorf envisage de se lancer dans le segment de l'alimentation pour sportifs: boissons à base de protéines du lait, barres aux fruits ou aux céréales.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...