Romande Energie: le CEO Pierre-Alain Urech va prendre sa retraite anticipée

jeudi, 06.09.2018

Le directeur général (CEO) de Romande Energie Pierre-Alain Urech prendra une retraite anticipée au 30 septembre 2019, quinze mois avant l'âge officiel de la retraite.

Pierre-Alain Urech a l'intention de poursuivre, au-delà de 2019, ses fonctions d'administrateur de sociétés dans lesquelles Romande Energie détient des participations.

Le CEO de Romande Energie motive son départ anticipée à la retraite par le souhait d'intégrer au plus vite son successeur dans la mise en oeuvre de la nouvelle organisation du groupe et sa volonté de consacrer plus de temps à famille.

M. Urech a cependant l'intention de poursuivre, au-delà de 2019, ses fonctions d'administrateur de sociétés dans lesquelles le groupe détient des participations. Il continuera à diriger Romande Energie au cours des treize prochains mois. Il occupe son poste de CEO depuis plus de 14 ans.

Dans le même temps, Romande Energie s'est mise en quête d'un nouveau CEO.
La nouvelle organisation du groupe qu'a récemment proposée M. Urech s'achèvera fin 2019.

Elle prévoit une nouvelle structure de direction et une transformation du bâtiment du siège de la société "en vue d'y introduire une numérisation complète des places de travail et de réduire significativement les coûts opérationnels", relève le communiqué.

Cette réorganisation s'inscrit dans le cadre de la mutation du monde de l'énergie, confronté à l'évolution numérique des marchés. Romande Energie entend améliorer son "agilité". La réorientation stratégique s'étend sur la période 2018-2023.

Mercredi soir, la société basée à Morges a annoncé pour le premier semestre un chiffre d'affaires net en hausse de 5,3% sur un an à 295,5 millions de francs, dont 106 millions pour les activités dans l'énergie, pour un bénéfice net en recul de 9,3%, à 30,9 millions.

En matière de développement, le groupe a estimé que le programme de réduction des coûts opérationnels de 20 millions de francs d'ici 2020 "se réalise conformément au plan". La direction est cependant plus prudente pour la seconde partie d'année.(awp)






 
 

AGEFI



...