La réorganisation de Richemont contrariée

vendredi, 14.07.2017

Le directeur en charge de la division horlogère, du marketing et du digital Georges Kern quitte le groupe.

Georges Kern avait été nommé en novembre dernier. (Keystone)

Richemont a annoncé vendredi la démission avec effet immédiat de son directeur en charge de la division horlogère, du marketing et du digital, Georges Kern.

«Georges a reçu une offre intéressante pour devenir entrepreneur. Il a eu une carrière pleine de succès à IWC Schaffhausen et nous lui souhaitons le meilleur», a déclaré Johann Rupert, président du groupe, cité dans un communiqué.

L'ancien directeur général d'IWC renonce également à l'élection au conseil d'administration du groupe, indique le spécialiste genevois des produits de luxe.

Georges Kern avait été nommé à ce poste de direction en novembre dernier lors de la réorganisation de la direction de Richemont et avait effectivement occupé ce poste à partir d'avril. L'Allemand a fortement contribué au développement d'IWC qui engrange maintenant un chiffre d'affaires annuel d'environ 700 mio EUR, selon les estimations de Vontobel.

Sollicitée par AWP, une porte-parole du groupe genevois a affirmé que Richemont ne cherche pas pour le moment à pouvoir le poste laissé vacant par Georges Kern. La direction actuelle dispose d'assez de savoir-faire pour prendre en charge la division horlogère, marketing et digital, a-t-elle relevé.

Cette direction, composée de quatre personnes, est constituée du futur directeur financier Burkhart Grund, du patron de Cartier Cyrille Vigneron, du chef de Van Cleef & Arpel Nicolas Bos ainsi que du directeur opérationnel (COO) Jérôme Lambert, ancien CEO de Montblanc.

Georges Kern aurait quitté Richemont pour reprendre la direction de la marque horlogère Breitling dont il aurait acquis des parts, selon le quotidien «Le Temps» qui cite des sources proches du dossier. Fin avril, l'ancien propriétaire majoritaire de Breitling, la famille Schneider, avait vendu ses actions au fonds d'investissement CVC.

Contacté par AWP, Breitling n'a pas souhaité commenter l'information.

La banque Vontobel n'est pas totalement surprise par cette démission. Selon l'analyste René Weber, des rumeurs circulaient déjà depuis quelques mois. Il souligne que Richemont perd un collaborateur très compétent et ayant une forte personnalité. Jérôme Lambert, l'actuel COO, pourrait éventuellement reprendre la division horlogère, suppute M. Weber.

«Les activités de Richemont ne devraient cependant pas pâtir de ce changement», considère la banque zurichoise qui reconduit sa recommandation d'achat.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) regrette aussi le départ de M. Kern et rappelle que ce dernier était considéré comme un potentiel candidat pour le poste de directeur général chez Richemont ces dernières années. L'analyste confirme la recommandation «surpondérer».


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...