Roche est essoufflé par la crise du Covid-19

jeudi, 23.07.2020

Le deuxième trimestre du laboratoire bâlois Roche est grippé par la pandémie: son chiffre d’affaires a reculé de 4%.

Le CEO Severin Schwan et le président du conseil d'administration Christoph Franz, lors de l'Assemblée générale de Roche à Bâle, en mars dernier. (Keystone)

Roche n'a pas échappé aux effets secondaires de la pandémie de coronavirus au deuxième trimestre 2020. Le laboratoire rhénan accuse sur les deux premiers partiels une contraction de 4% de son chiffre d'affaires, à 29,28 milliards de francs, mais assure remonter la pente depuis le mois de juin. La direction reconduit ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice.

Hors effets de change, les recettes afficheraient une modeste progression de 1%, indique le compte-rendu à mi-parcours, publié jeudi. La principale unité Pharmaceuticals a essuyé un recul de 4% à 23,2 milliards et la plus modeste division Diagnostics de 3% à 6,08 milliards. L'excédent d'exploitation apuré des effets non récurrents (de base) s'est érodé de 5% (+2% hors effets de changes) à 11,77 milliards, tout comme le bénéfice net à 8,47 milliards.

Les recettes déçoivent les projections les moins optimistes des analystes et la rentabilité s'inscrit dans le bas de la fourchette des prévisions.

La direction n'en anticipe pas moins toujours une croissance de 1 à 5% des recettes sur l'entier de 2020, hors effets de changes. Le bénéfice par bon de jouissance doit suivre une courbe similaire et les actionnaires peuvent compter sur une nouvelle hausse du dividende. (AWP)

Lire aussi: Roche mène le bal des sociétés pharmaceutiques






 
 

AGEFI



...