Nouveau succès d'étape pour la collaboration entre Polyphor et Wellcome Trust

vendredi, 13.04.2018

Le dernier jalon de la collaboration, la sélection d'une série de candidats pré-cliniques, a été atteint en avance sur le calendrier et débouche sur le paiement de la tranche finale de 2,3 millions de francs.

Le fer de lance de Polyphor est un traitement contre un microorganisme qui provoque des infections en milieu hospitalier.(keystone)

Le laboratoire Polyphor, candidat à une introduction à la Bourse SIX d'ici la fin du trimestre en cours, a annoncé vendredi un nouveau succès d'étape dans le cadre de sa collaboration avec la fondation britannique Wellcome Trust, dans le cadre du développement d'un nouvel antibiotique ciblant la membrane extérieure (OMPTA) des agents pathogènes bactériologiques à Gram négatif les plus résistants, y compris ceux jugés "critiques" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le dernier jalon de la collaboration, la sélection d'une série de candidats pré-cliniques répondant à des critères prédéfinis, a été atteint en avance sur le calendrier, précise le communiqué de la société rhénane. L'atteinte de cet objectif a débouché sur le paiement de la tranche finale de 0,97 million de francs d'un emprunt convertible d'un montant total de 2,3 millions annoncé en février 2017.

"Nos OMPTA sont potentiellement le premier nouveau type d'antibiotique contre les bactéries à Gram négatif depuis cinquante ans", s'est réjoui Daniel Obrecht, directeur scientifique (CSO) et cofondateur de Polyphor, cité dans le communiqué, rappelant que son principal candidat, le murepavadin, est actuellement en cours d'étude de phase III.

Le fer de lance du laboratoire bâlois est un traitement contre le bacille pyocyanique (Pseudomonas aeruginosa), un microorganisme qui provoque des infections aiguës ou chroniques et qui sévit particulièrement en milieu hospitalier.(awp)






 
 

AGEFI



...