Perte moins lourde pour l'Hôpital fribourgeois l'an dernier

mercredi, 01.05.2019

Le débours de l'Hôpital fribourgeois a atteint 11,8 millions de francs en 2018, au lieu des 21,3 millions budgétés.

L'HFR devrait rester dans les chiffres rouges cette année. (Keystone)

L'Hôpital fribourgeois (HFR), qui traverse une période difficile, a essuyé l'an dernier une perte nettement moins importante qu'attendue. Le débours a atteint 11,8 millions de francs, alors qu'un montant de 21,3 millions avait été budgété.

La perte apparaît donc inférieur de 9,5 millions de francs par rapport aux prévisions et de 2,8 millions au regard de l'exercice 2017, a indiqué mercredi l'Etat de Fribourg lors d'une conférence de presse à Villars-sur-Glâne, en présence notamment de la conseillère d'Etat Anne-Claude Demierre, en charge de la santé.

Les produits d'exploitation ont augmenté de 4% l'an passé à 482 millions de francs. Le chiffre d'affaires provient à hauteur de 38% du domaine ambulatoire et de 62 % du domaine stationnaire. En comparaison avec 2017, les produits ambulatoires ont baissé de 3%, tandis que les recettes stationnaires augmentaient de 9 %.

Charges contenues

Les charges d'exploitation ont progressé de 1,9% à 470,3 millions de francs, en raison notamment de la hausse des frais de personnel (+2,62%). Celle-ci résulte des directives salariales cantonales (système de progression par échelons) et des augmentations des honoraires versés aux médecins et des nouveaux emplois créés.

Les charges médicales ont progressé de 0,65% par rapport à 2017, une légère augmentation qui s'explique par la hausse du nombre de cas. A l'inverse, les autres charges d'exploitation ont diminué de 1,7%. Sur le plan opérationnel global, la marge brute a atteint 2,44%, contre 0,38% pour l'exercice précédent (un taux de 10% est visé en Suisse).

Selon une information publiée à mi-janvier, l'HFR devrait rester dans les chiffres rouges cette année. Le montant alors mentionné laissait apparaître une perte de 17,9 millions de francs. "La situation financière demeure tendue", avait admis alors le conseil d'administration, présidé ad intérim par Anne-Claude Demierre. (ats)






 
 

AGEFI



...