Swissquote attire encore des clients avec les cryptomonnaies

vendredi, 13.04.2018

Le courtier en ligne Swissquote rencontre toujours autant de succès avec son offre de négoce en cryptomonnaies, malgré la tendance à la baisse du bitcoin.

Le bitcoin a perdu près de la moitié de sa valeur et se négocie actuellement autour de 8000 dollars.(keystone)

"Nous continuons à avoir un afflux de clients intéressés par cette nouvelle classe d'actifs", a indiqué à AWP le directeur technologique (CTO) Paolo Buzzi. La récente chute du cours du bitcoin a entraîné une baisse technique du volume d'affaires.

Fin décembre, le groupe vaudois présentait déjà un montant de 900 millions de francs investi dans cette nouvelle offre, lancée à peine cinq mois plus tôt. Ces débuts tonitruants ont pour origine l'envolée du cours du bitcoin, la cryptomonnaie la plus répandue, en fin d'année.

L'euphorie est retombée depuis, le bitcoin ayant perdu près de la moitié de sa valeur et se négociant actuellement autour de 8000 dollars. La volatilité est prononcée mais la tendance demeure à la baisse.

"La chose la plus étonnante, c'est qu'il n'y a pas eu de vent de panique parmi nos clients", a assuré M. Buzzi. Les cryptomonnaies acquises via un compte Swissquote reposeraient sagement, dans l'attente de jours meilleurs.

Pour le dirigeant, le sang-froid affiché par les clients s'explique leur profil. Une partie des investisseurs est davantage intéressée par la nouvelle classe d'actifs que par son potentiel spéculatif. L'autre partie cherche uniquement à diversifier son portefeuille.

De ce point de vue, la volatilité actuelle sur le marché des actions ne constituerait pas une concurrence pour l'offre cryptomonnaies du courtier vaudois. Aucun transfert de l'une à l'autre n'a été constaté.

Le récent effondrement fait toutefois remonter des souvenirs à la surface. "J'ai l'impression de revoir la bulle internet des années 2000. C'est un jeune marché qui essaie de se trouver", analyse Paolo Buzzi. La création de Swissquote remonte à cette époque. La société fait partie des "survivants" de la bulle technologique du début du 21e siècle.

Offre étoffée d'ici fin septembre

L'ingénieur de formation relativise toutefois la portée de la chute du cours du bitcoin. "Dans la finance, on dirait un 'black monday'. Pour les cryptomonnaies, c'est un 'monday' normal".

Swissquote garde toute confiance dans ce marché et reste déterminé à étoffer son offre. De nouvelles cryptomonnaies devraient intégrer le catalogue ce trimestre ou le prochain. "Les freins auxquels nous sommes confrontés sont opérationnels. Il faut trouver les partenaires qui nous permettent d'accéder à ces cryptomonnaies", a souligné M. Buzzi.

De nouvelles collaborations pourraient ainsi être conclues prochainement. Le groupe continue par ailleurs de scruter le marché pour d'éventuelles acquisitions, mais n'a pas encore trouvé son bonheur.

Au-delà des cryptomonnaies, Swissquote investit également dans la technologie qui est derrière cette classe d'actifs, la blockchain. Le CTO affirme que différents projets ont démarré "timidement" dans ce domaine. L'enregistrement des actionnaires via un registre numérique pourrait être l'une des applications pratiques.

Les émissions de jetons numériques ("initial coin offerings" ou ICO) suscitent également l'intérêt du courtier en ligne, mais ne figurent pas parmi les priorités. "Nous n'avons pas de projet ICO", selon Paolo Buzzi.

Par ailleurs, le dirigeant attend avec "ferveur" que le régulateur fixe des règles du jeu claires pour les ICO en Suisse. Selon lui, une réglementation raisonnée amènerait transparence et permettrait aux institutionnels de prendre part à ces levées de fonds. A ce jour existent uniquement des lignes directrices classifiant les types de jetons.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...