Le coronavirus à la une des journaux dominicaux

dimanche, 08.11.2020

Le coronavirus, l'accord-cadre avec l'UE, mais aussi l'affaire de harcèlement sexuel à la RTS s'affichent en premières pages des journaux dominicaux

La task force Covid-19 du Conseil fédéral se défend dans la SonntagsZeitung des accusations d'alarmisme excessif sur la situation sanitaire en Suisse (Keystone)

SonntagsZeitung: La task force Covid-19 du Conseil fédéral se défend dans la SonntagsZeitung des accusations d'alarmisme excessif sur la situation sanitaire en Suisse. Elle a averti à plusieurs reprises ces dernières semaines d'un risque de surcharge des hôpitaux en raison de l'afflux de malades du Covid-19.

Si la situation est critique dans les hôpitaux romands, il reste plusieurs centaines de places de libres sur les 1400 lits des unités de soins intensifs du pays. Les prévisions de la task force étaient basées sur l'hypothèse que les interventions non urgentes ne seraient pas reportées, explique dans le journal le professeur en système écologique de l'EPFZ Stefan Bonhoeffer, également membre du groupe de travail du gouvernement. Le temps de doublement des nouveaux cas de coronavirus s'est en outre ralenti, passant de 7 à 8,6 jours, ajoute-t-il. M. Bonhoeffer estime enfin que les avertissements de la task force ont permis de détendre la situation.

SonntagsBlick: Les cantons ne sont pas prêts à appliquer les mesures d'aide pour les cas de rigueur mises en place par le Conseil fédéral pour les entreprises particulièrement touchées par la crise liée au coronavirus, écrit le SonntagsBlick. Le paquet aurait dû entrer en vigueur au début du mois de février, mais en raison des nombreuses pressions, le fonds doit être prêt dès le 1er décembre.

Le journal relève cependant qu'une nouvelle loi doit être créée dans la plupart des cantons pour appliquer la mesure, suivie du délai référendaire. Le canton de Zurich estime que les premières sommes ne seront pas versées avant la fin janvier 2021 ou le début février. "Nous n'avons aucune possibilité d'aider les entreprises cette année", déclare de son côté dans le journal le ministre bernois de l'économie Christoph Ammann.

NZZ am Sonntag: L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a chargé la Société suisse de microbiologie (SSM) d'établir des critères de qualité pour les tests rapides de détection du nouveau coronavirus et de soumettre les tests à un contrôle indépendant, indique la NZZ am Sonntag, citant Adrian Egli, membre du conseil d'administration de la SSM. Les directives doivent être publiées lundi par l'OFSP, précise le journal. Selon M. Egli, qui est également professeur à l'hôpital universitaire de Bâle, les laboratoires choisis par la SSM disposeront des capacités suffisantes pour mener à bien les analyses. "Au cours des quatre à huit prochaines semaines, une série de tests antigènes rapides de différents fabricants devraient être validés", a-t-il ajouté. Cette mesure devrait permettre à la Confédération suisse de renforcer sa stratégie de test, car il était jusqu'à présent presque impossible pour les fabricants étrangers de tests d'antigènes d'importer leurs produits en Suisse.

Le Matin Dimanche: Stefan Meierhans, le M. Prix de la Confédération suisse, appelle dans Le Matin Dimanche les entreprises de transports publics à s'adapter à la crise liée au coronavirus et à revoir leurs offres. Selon lui, il faut des abonnements à la carte. "Il y a beaucoup plus de temps partiels par rapport à il y a dix ans. Les besoins des usagers des transports publics ont changé. Mais l'architecture de la tarification n'évolue pas ou pas assez rapidement", constate-t-il dans le journal. Il propose de s'inspirer des offres qui existent dans la téléphonie mobile, notamment des abonnements dits "best price", garantissant le meilleur tarif. "On calcule après coup ce que vous avez vraiment consommé et on applique le meilleur tarif possible. Ces modèles sont très demandés par les consommateurs", ajoute-t-il.

NZZ am Sonntag / SonntagsZeitung: Le ministre suisse des affaires étrangères Ignazio Cassis veut donner un nouvel élan aux négociations avec l'Union européenne (UE), affirment la NZZ am Sonntag et la SonntagsZeitung, citant des sources bien informées. Le PLR tessinois va proposer mercredi au Conseil fédéral lors de sa prochaine séance d'ouvrir de nouvelles discussions avec Bruxelles sur des points importants de l'accord-cadre, révèle la SonntagsZeitung.

Jusqu'à présent, le gouvernement ne demandait que des clarifications sur la protection des salaires, les aides d'Etat et l'aide sociale pour les étrangers venant de l'UE. Les points essentiels de l'accord institutionnel, comme la reprise automatique du droit et la compétence de la Cour de justice européenne, ne seraient en revanche pas renégociés. Le journal estime cependant que cette stratégie est risquée, car l'UE pourrait refuser d'entamer des pourparlers contre sa volonté.

Le Matin Dimanche: Des témoignages, recueillis par Le Matin Dimanche après les révélations de cas de harcèlement sexuel et de mobbing à la RTS, pointent la culture d'entreprise de la radio et la télévision publique. Au départ, il y a une bande de jeunes garçons journalistes à l'humour militaire, raconte un ancien collaborateur dans le journal. Au fil des années, ils prennent des responsabilités et restent copains. Et puis la situation bascule et devient clanique. La structure pyramidale de la RTS, avec autant de chefs, complique la gestion. "Il est vrai que, dans la hiérarchie, ce sont plutôt des hommes blancs quinquagénaires", indique une journaliste. "Au quotidien, tu es davantage pris au sérieux si tu es un mec en chemise. On a l'impression de parler d'un monde révolu, mais c'est la réalité".

NZZ am Sonntag / SonntagsZeitung / SonntagsBlick: Les deux hommes arrêtés à Winterthour (ZH), soupçonnés d'être liés à l'attentat islamiste commis à Vienne, auraient rencontré le tireur dans la capitale autrichienne entre le 16 et le 20 juillet, soit trois mois et demi avant l'attaque, rapportent la NZZ am Sonntag, la SonntagsZeitung et le SonntagsBlick, citant des sources de sécurité. Les deux suspects, âgés de 18 et 24 ans, se seraient également rendus dans la mosquée Tauhid lors de leur séjour autrichien. Selon le SonntagsBlick, deux islamistes allemands y étaient également présents. La réunion a été surveillée par les services de sécurité autrichiens, qui ont reçu un tuyau de l'Allemagne. D'après la NZZ am Sonntag, l'assaillant, qui a ouvert le feu sur des passants dans le centre-ville de Vienne le 2 novembre, aurait voyagé dans le canton de Zurich entre le 21 juillet et le jour de l'attaque. Quatre personnes ont été tuées par le djihadiste et 22 autres blessées. L'assaillant a été abattu par la police.

NZZ am Sonntag: Le Conseil fédéral va reporter l'augmentation prévue de la redevance poids lourds pour les vieux camions à fortes émissions polluantes, écrit la NZZ am Sonntag. En l'état actuel des choses, la hausse ne sera pas mise en ½uvre à partir de janvier 2021, a déclaré l'Office fédéral des transports au journal. Il invoque notamment la crise liée au coronavirus et des inquiétudes de certains Etats de l'Union européenne (UE). L'Autriche, en particulier, craint que la hausse des prix du trafic de transit en Suisse ne détourne les camions sur ses propres routes. La question devrait être discutée avec l'UE avant qu'une décision ne soit prise, précise le journal. (awp)






 
 

AGEFI



...