Le coronavirus facteur d'incertitude pour les PME

lundi, 02.03.2020

L'indice des directeur d'achat établi pour le secteur des PME a enregistré en février une infime hausse de 0,3 point à 45,3 points.

Les difficultés liées au coronavirus viennent s'ajouter aux craintes sur la conjoncture mondiale et l'appréciation du franc, qui pèsent déjà sur le moral des PME helvétiques. (Keystone)

L'épidémie de coronavirus est venue s'ajouter à la liste des incertitudes pesant sur les petites et moyennes entreprises (PME) suisses, a averti lundi la banque Raiffeisen.

L'indice des directeur d'achat (PMI) établi pour le secteur des PME a enregistré en février une infime hausse de 0,3 point à 45,3 points. Ce baromètre conjoncturel clé reste néanmoins pour le troisième mois d'affilée sous le seuil de croissance situé à 50 points, a précisé l'établissement dans un communiqué.

>> Retrouvez ici notre dossier consacré à l'épidémie

Parmi les sous-indices, le niveau des carnets de commande a légèrement progressé de 1,6 point sur un mois à 46,8 points. La production, l'emploi et les stocks ont par contre reculé.

Les délais de livraison se sont allongés, le sous-indice augmentant de 5 points à 47,5 points, suggérant habituellement une hausse de la demande de la part des clients. Mais dans le contexte actuel du coronavirus, l'allongement des délais de livraison est lié à l'arrêt de production chez des fournisseurs chinois touchés par l'épidémie de Covid-19.

Certaines PME ont ainsi fait état de difficultés d'approvisionnement en composants chinois, reportant la livraison au client final.

Les difficultés liées au coronavirus viennent s'ajouter aux craintes sur la conjoncture mondiale et l'appréciation du franc, qui pèsent déjà sur le moral des PME helvétiques. (awp)






 
 

AGEFI



...