Toujours plus d'alertes auprès du contrôle des finances

mercredi, 29.05.2019

Le Contrôle fédéral des finances a enregistré 164 annonces l'année dernière, soit 42 de plus qu'en 2017.

Depuis 2011, et l'entrée en vigueur de l'article de loi protégeant les lanceurs d'alerte, le CDF observe une croissance constante du nombre d'annonces. (Keystone)

Les lanceurs d'alerte sont toujours plus nombreux dans l'administration fédérale. Le Contrôle fédéral des finances (CDF) a enregistré 164 annonces l'année dernière, soit 42 de plus qu'en 2017. Plus de 60% de ces dénonciations lui ont été utiles.

Le Conseil fédéral a pris connaissance mercredi, tout comme la délégation des finances des Chambres fédérales, du rapport annuel du Contrôle fédéral des finances. Le document fait notamment le point sur les lanceurs d'alerte (whistleblowers).

Depuis 2011, et l'entrée en vigueur de l'article de loi protégeant les lanceurs d'alerte, le CDF observe une croissance constante du nombre d'annonces. Celles-ci sont traitées anonymement grâce à une plateforme informatique mise en place en 2017.

Sur les 164 annonces enregistrées l'année dernière, 75 provenaient d'employés fédéraux, le reste de fournisseurs ou de particuliers en relation avec la Confédération. Sur la base de ces dénonciations, le surveillant des finances fédérales a par exemple dû examiner la gestion financière de la Police des transports des CFF ou les marges de RUAG.

Cent-vingt-cinq annonces ont été effectuées de manière anonyme. Le CDF a échangé avec 86 lanceurs d'alerte via un système crypté de boîtes postales électroniques. Moins de 20 % des annonces viennent encore par d'autres canaux (entretien, téléphone, courrier).

L'année dernière, 101 annonces ont servi aux audits en cours, à de futurs audits ou ont déclenché de nouvelles enquêtes à plus ou moins brève échéance. Plus de 60% des annonces présentent une utilité et contribuent à l'amélioration du fonctionnement de l'administration, relève le CDF. Deux annonces ont été transmises au Ministère public de la Confédération et à la justice militaire.

Pour le reste, le Contrôle des finances a mené l'an dernier plus d'une cinquantaine de rapports et d'audits. Il a publié 46 rapports. Un seul manquement grave a été signalé au Conseil fédéral. (awp)






 
 

AGEFI



...