L'ex-banquier Holenweger réclame 16 millions de francs d'indemnité

Mercredi, 18 juillet 2018

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) doit traiter la demande de dommages et intérêts de l'ancien banquier Oskar Holenweger. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) a ainsi demandé au TPF d'évaluer le préjudice porté par une enquête du MPC contre le plaignant.

Sur une demande du Tribunal administratif fédéral (TAF), le Tribunal pénal fédéral (TPF) devra déterminer si les actions, jugées illégales, menées contre M. Holenweger lors d'une enquête du Ministère public de la Confédération (MPC) ont fait subir un préjudice à celui-ci lors de la vente de la banque...

Android: l'UE inflige une amende record de 4,34 milliards à Google

Mercredi, 18 juillet 2018

L'UE inflige 4,3 milliards d'euros d'amende à Google pour avoir contrevenu aux règles européennes en matière de concurrence avec son système d'exploitation Android.

La Commission européenne a infligé mercredi une amende record de 4,34 milliards d'euros (5,1 milliards de francs) à Google pour "pratiques illégales" vis-à-vis des fabricants de smartphones Android et des opérateurs de réseaux mobiles. L'exécutif européen a ordonné à Google de mettre un terme à ces pratiques dans...

Easyjet relève sa prévision de bénéfice avant impôts

Mercredi, 18 juillet 2018

La compagnie aérienne à bas coût EasyJet a relevé mercredi sa prévision de bénéfice avant impôt pour l'exercice comptable 2017-2018, sur fond de progression de son trafic passagers et de ses revenus.

Le trafic passagers et les revenus de la compagnie aérienne à bas coût Easyjet progressent. Conséquence: le groupe relève la prévision de bénéfice avant impôt pour son exercice comptable 2017-2018. Le groupe a expliqué dans un rapport d'activité publié mercredi qu'il s'attendait désormais à dégager un bénéfice avant...

«Nous marchons 15 kilomètres par jour»

vendredi, 12.01.2018

Le Consumer Electronics Show est l’essence du distributeur d’objets connectés genevois Red Dolphin.

Sophie Marenne

De gauche à droite: Laurent Eymard, Thierry Weber et Bruno Chanel. Ils surveillent tout ce qui a trait de près ou de loin à l’innovation.

Depuis six ans, Laurent Eymard sillonne les allées du rassemblement high-tech de Las Vegas. «À l’époque, je parvenais encore à couvrir ce qu’il s’y passait seul. Mais cela s’est énormément densifié ces dernières années. Au fil du temps, une paire d’yeux n’était largement plus suffisante pour tout capter», raconte-il. Le fondateur de Red Dolphin, boutique en ligne spécialisée dans les objets connectés, s’est alors adjoint l’aide de deux acolytes: Bruno Chanel, conseiller numérique, et Thierry Weber, CEO de l’agence Breew.

Ensemble, ils cherchent à détecter les start-up prometteuses, les pépites dont l’idée de génie est parfois encore en gerbe ou mal présentée. «Il faut de bonnes baskets car nous parcourons en moyenne 15 km en une journée. Nous devons aussi lutter contre la fatigue du décalage horaire».

À Las Vegas, ils trouvent les nouveaux produits qui viendront s’ajouter aux références proposées sur la plateforme d’e-commerce. «Sur les 900 start-up présentes à l’Eureka Park, j’en rencontre environ une soixantaine, et à peine une dizaine passeront le cap de la commercialisation sur le marché helvétique», décrit Laurent Eymard. Pour lui, le CES est l’événement incontournable d’imprégnation de l’écosystème des start-up. Il relate: «J’ai créé Red Dolphin en 2013, rapidement après ma première visite, et les éditions précédentes ont apporté une part essentielle du portefeuille des marques que le site propose».






 
 

AGEFI


 

 



...