Tornos replonge dans le rouge en 2016, rongé par la frilosité des investisseurs

mardi, 14.03.2017

Le constructeur de machines-outils Tornos explique que si ses progrès "ne se reflètent pas dans les chiffres", cela est dû à la "grande réserve" de la part des investisseurs, qui a plombé le chiffre d'affaires net et les commandes.

Les résultats définitifs publiés par Tornos s'inscrivent dans le cadre des pronostics des analystes consultés par AWP. L'Ebit était attendu entre -2,7 et -4,8 millions de francs, et le résultat net entre -3,5 et -4,4 millions.

Le groupe Tornos a bouclé 2016 sur une perte nette de 3,6 millions de francs, contre un bénéfice de 0,9 million lors de l'exercice précédent. Dans un communiqué diffusé mardi, le constructeur de machines-outils prévôtois explique que si ses progrès "ne se reflètent pas dans les chiffres", cela est dû à la "grande réserve" de la part des investisseurs, qui a plombé le chiffre d'affaires net et les commandes.

Les chiffres de vente, publiés fin janvier, faisaient état d'une baisse de 16,9% des recettes à 136,2 millions de francs, et de 16,6% des entrées de commandes à 133,5 millions. Le résultat opérationnel (Ebit) s'inscrit à -3,0 millions, contre un bénéfice de 2,4 millions en 2015.

Les résultats définitifs publiés par Tornos s'inscrivent dans le cadre des pronostics des analystes consultés par AWP. L'Ebit était attendu entre -2,7 et -4,8 millions de francs, et le résultat net entre -3,5 et -4,4 millions.

Pour l'exercice en cours, la direction évoque des perspectives "difficiles à établir" en raison de l'influence de facteurs exogènes sur la conjoncture et sur la propension à investir. "La retenue dans les investissements reste de mise au sein de l'industrie automobile et le secteur horloger ne montre lui non plus toujours pas de retournement de tendance dans ce domaine", relève Tornos. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01

...