Nissan ferme son siège européen de Rolle

jeudi, 27.02.2020

Le constructeur automobile Nissan fermera son siège européen de Rolle d'ici 2022 pour regrouper tous ses collaborateurs en Europe à Montigny-le-Bretonneux, en région parisienne.

Le japonais s'était implanté à Rolle en janvier 2008 et comptait 151 employés venus en grande partie de bureaux en régions parisienne.(Keystone)

Nissan va fermer son siège européen de Rolle d'ici 2022 pour regrouper tous ses collaborateurs en Europe à Montigny-le-Bretonneux, en région parisienne, rapporte jeudi le quotidien Le Temps.

L'opération se déroule sur fond de difficulté de Nissan sur le Vieux continent, où la marque de l'alliance avec Renault et Mitsubishi a subi une baisse d'un tiers de ses immatriculations entre 2015 et 2019.

"Avoir deux sièges, un en France et un en Suisse, n'était pas très efficace. On a décidé de tout mettre ensemble pour avoir plus d'efficacité sur un seul siège ici en France", a déclaré à l'AFP Gianluca de Ficchy, directeur de Nissan Europe, lors d'une rencontre avec des journalistes.

Le site français regroupe environ 800 collaborateurs, alors qu'il n'en restait que 25 à 30 à Rolle, selon les information du Temps.

Le japonais s'était implanté à Rolle en janvier 2008 et comptait 151 employés venus en grande partie de bureaux en régions parisienne. Cette ouverture visait à rassembler pour la première fois les fonctions transversales telles que l'administration, le marketing, la vente, la logistique, les finance et le juridique.

Nissan était l'un des derniers groupes à bénéficier des rabais fiscaux prévus par l'arrêté Bonny. Ce texte aboli en 2007 octroyait une réduction de l'impôt fédéral direct et des aménagements de la fiscalité cantonale, sur une durée de dix ans au maximum.(awp)






 
 

AGEFI



...