Le Conseil fédéral demande 136 millions en faveur de la recherche énergétique

mercredi, 26.02.2020

Le Conseil fédéral demande au Parlement de libérer plus de 136 millions de francs pour lancer un projet d'encouragement de la recherche énergétique d'une durée de 12 ans.

Les projets devront traiter de thèmes centraux en lien avec la stratégie énergétique 2050.(Keystone)

La Confédération lance un nouveau projet d'encouragement de la recherche énergétique d'une durée de 12 ans destiné à promouvoir les innovations nécessaires à la mise en oeuvre de la Stratégie énergétique 2050 et à la réalisation des objectifs climatiques de la Suisse.

Le Conseil fédéral demande au Parlement de libérer 136,4 millions de francs à cet effet.

Le nouveau programme soutiendra exclusivement des projets de partenariat ayant fait l'objet d'un appel d'offres. Il vise à promouvoir en particulier les projets basés sur une collaboration entre établissements de recherche, secteur privé et pouvoirs publics. Des appels d'offres successifs seront lancés de 2021 à 2032 pour des projets de partenariat d'une durée moyenne de sept ans.

Les projets devront traiter de thèmes centraux en lien avec la stratégie énergétique 2050, indique le message transmis mercredi au Parlement. Les thèmes retenus sont l'efficacité énergétique et la diminution des émissions de gaz à effet de serre, les énergies renouvelables, le stockage de l'énergie, les réseaux, la recherche non technique (socio-économique ou socio-psychologique par exemple) et la sécurité des infrastructures énergétiques critiques.

Le nouveau programme, intitulé SWEET, nécessitera un crédit d'engagement de 136,4 millions de francs, dont le Conseil fédéral a déjà approuvé une première tranche de 94,9 millions de francs. Cette part servira à financer les projets de 2021 à 2024.

Le Conseil fédéral soumettra d'ici à fin juin 2024 au plus tard une demande portant sur le solde du crédit d'engagement, soit 41,5 millions, pour les appels d'offres réalisés de 2025 à 2028. Aux 136,4 millions s'ajoutent 11,9 millions de francs de frais de personnel et d'exécution, pour un total de 148,3 millions de francs.

Le Conseil fédéral veut assurer une transition fluide entre les pôles de compétences suisses en matière de recherche énergétique (SCCER), soutenus entre 2013 et fin 2020 dans le cadre du message FRI (message relatif à l'encouragement de la formation, de la recherche et de l'innovation), et ce projet. Le programme SWEET sera dirigé par l'Office fédéral de l'énergie.(awp)






 
 

AGEFI



...