Philippe Rebord à la tête de l’armée

vendredi, 16.09.2016

Le Conseil fédéral a nommé le divisionnaire Philippe Rebord à la fonction de chef de l’Armée. Ce dernier succèdera le 1er janvier 2017 à André Blattmann et sera promu à cette occasion au grade de commandant de corps.

Le divisionnaire Rebord succèdera le 1er janvier 2017 au commandant de corps André Blattmann, qui prendra sa retraite fin mars 2017.

Agé de 59 ans, originaire de Bovernier (VS) et de Lausanne (VD), le futur chef de l'Armée est marié et père de deux filles adultes. Il a étudié l'histoire, la géographie et le français à l'Université de Lausanne dont il est licencié ès lettres. Il est entré le 1er janvier 1985 dans le corps des instructeurs de l'infanterie, au sein duquel il a assumé différentes fonctions d'instructeur d'unité et de commandant d'école. Après un séjour d'études au Collège interarmées de défense à Paris, Philippe Rebord a été nommé chef d'état-major auprès des écoles d'état-major général. Le 1er janvier 2009, le Conseil fédéral l'a nommé commandant de la brigade d'infanterie 2 et promu au grade de brigadier, avant de l'appeler cinq ans plus tard, au 1er janvier 2014, à la tête de la Formation supérieure des cadres de l'armée (FSCA) et de l'Etat-major de l'instruction opérative en l'élevant simultanément au grade de divisionnaire. Depuis le 1er avril 2016, il assume en parallèle la fonction de remplaçant du chef de l'Armée.

Le divisionnaire Rebord succèdera le 1er janvier 2017 au commandant de corps André Blattmann, qui prendra sa retraite fin mars 2017 avec remerciements pour les services rendus.

Le Conseil fédéral a pris acte le 23 mars 2016 du prochain départ du commandant de corps André Blattmann. Ce dernier occupe la fonction de chef de l'Armée depuis 2009.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...