La Suisse est prête pour un Brexit

vendredi, 13.12.2019

Le Conseil fédéral a mis en place la stratégie "Mind the Gap" et prévu sept accords avec Londres. Ces derniers visent à préserver les droits et les obligations des partenaires économiques après le Brexit.

Les ressortissants britanniques vivant en Suisse et les Suisses installés en Grande-Bretagne pourront conserver leur droit de séjour après le Brexit.(Keystone)

Avec la nette victoire des conservateurs du Premier ministre britannique sortant Boris Johnson aux élections législatives britanniques, les chances d'un Brexit ordonné à la fin janvier sont intactes. La Suisse et la Grande-Bretagne ont préparé la sortie britannique de l'UE.

Le Conseil fédéral a mis en place la stratégie "Mind the Gap" et prévu sept accords avec Londres. Ces derniers visent à préserver les droits et les obligations des partenaires économiques après le Brexit.

Durant une période transitoire allant jusqu'à la fin 2020, les accords de l'UE conclus avec des Etats tiers comme la Suisse continueront de s'appliquer au Royaume-Uni, indique le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Pratiquement rien ne devrait changer pour les citoyens et les entreprises suisses en Grande-Bretagne.

Les ressortissants britanniques vivant en Suisse et les Suisses installés en Grande-Bretagne pourront conserver leur droit de séjour après le Brexit. Le Conseil fédéral a adopté la semaine dernière le message sur l'accord, signé en février.

34'500 Suisses en Grande-Bretagne

 

Il concerne environ 34'500 ressortissants helvétiques vivant et travaillant en Grande-Bretagne et quelque 43'000 ressortissants britanniques installés en Suisse dans le cadre de l'accord sur la libre circulation des personnes.

Au terme de la période transitoire, vraisemblablement à partir du 1er janvier 2021, le nouvel accord passé entre Berne et Londres s'appliquera. Outre la libre circulation des personnes, il couvre également la sécurité sociale et la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. Les droits accordés le sont à vie.

Le gouvernement britannique et la Commission européenne se sont entendus sur un accord de Brexit le 17 octobre. Le document doit encore être ratifié par les parlements. La date limite pour la sortie du Royaume-Uni de l'UE a été repoussée au 31 janvier 2020.

Une éventuelle mise en oeuvre rapide du Brexit pourrait donner un nouvel élan aux négociations sur l'accord-cadre entre Berne et Bruxelles, qui sont au point mort.(awp)






 
 

AGEFI




...