Nouveau programme pour encourager l'innovation

mercredi, 11.11.2020

Le Conseil fédéral a lancé mercredi le programme d'impulsion "Force d'innovation Suisse". Le programme, qui s'étendra de 2021 à 2022, prévoit un assouplissement des conditions financières pour l’encouragement de projets.

Concrètement, les PME et les entreprises comptant jusqu'à 500 collaborateurs pourront bénéficier d’une limitation de leur prestation propre à 30 % des coûts des projets (au lieu de 50 %) et être libérées au cas par cas de l’obligation de fournir une contribution en espèces.

Les entreprises de taille modeste doivent être soutenues dans leurs projets. Le Conseil fédéral a lancé mercredi le programme d'impulsion "Force d'innovation Suisse".

Le programme, qui s'étendra de 2021 à 2022, prévoit un assouplissement des conditions financières pour l’encouragement de projets. Concrètement, les PME et les entreprises comptant jusqu'à 500 collaborateurs pourront bénéficier d’une limitation de leur prestation propre à 30 % des coûts des projets (au lieu de 50 %) et être libérées au cas par cas de l’obligation de fournir une contribution en espèces.

Si des prestations de conseil externes sont nécessaires pour des projets d’innovation disruptifs à haut risque, la prestation propre aux coûts des projets pourra être limitée à 20 %. Le programme, mis en oeuvre par l'Agence pour l'encouragement de l'innovation (Innossuise), vise à préserver la force d’innovation des entreprises pendant la pandémie et à assurer durablement leur compétitivité, souligne le gouvernement.

Innosuisse devrait soutenir 475 projets dans le cadre de ce programme. En outre, 300 à 350 projets d’innovation devraient se voir accorder un financement selon les critères habituels. Plus de la moitié de tous les projets soutenus par l'Agence en 2021 et 2022 devraient bénéficier de l’assouplissement des conditions financières, d'après de premières projections.

Un surcoût de 63 millions de francs est estimé pour le programme d'impulsion. Il sera financé grâce au relèvement du plafond des dépenses d’Innosuisse pour les années 2021 à 2024, que le Parlement a adopté dans l’optique de soutenir le potentiel d’innovation des PME. Aucun moyen supplémentaire n’a donc besoin d’être déployé.(ats)






 
 

AGEFI



...