Vaud confirme les 130 millions de francs de moins pour les communes

mercredi, 09.05.2018

Le Conseil d'Etat vaudois indique que ces 130 millions sont conformes à ses prévisions inscrites dans le projet de budget 2016.

La répartition prévoit que les communes prennent à leur charge 82,5 millions sur les 130 millions. (keystone)

Les communes vaudoises encaisseront 130 millions de francs de moins à partir de l'entrée en vigueur de la RIE III vaudoise en 2019, confirme mercredi le Conseil d'Etat. Elles entendent se battre pour que l'Etat compense à hauteur de 50 millions par an jusqu'à la solution fédérale promise.

Dans un communiqué, le Conseil d'Etat indique que ces 130 millions sont conformes à ses prévisions inscrites dans le projet de budget 2016 adopté par le Grand Conseil en juin 2015. La répartition prévoit que les communes prennent à leur charge 82,5 millions sur les 130 millions.

Présidente de l'Union des communes vaudoises (UCV), Claudine Wyssa note que "c'est lourd pour les communes". De plus, des "différences fiscales" viennent s'ajouter à ce montant, ce qui donne un total de 177 millions en moins dans les caisses communales, selon la responsable interrogée par l'ats.

Face à ces chiffres, l'UCV rappelle sa demande de compensation de 50 millions par année jusqu'à l'entrée en vigueur de la PF 17, nouveau nom de la réforme de la fiscalité des entreprises au niveau fédéral. Surtout qu'il y a encore "du mou" dans les comptes que vient de présenter le grand argentier Pascal Broulis, souligne Claudine Wyssa.

Pour rappel, les Vaudois ont plébiscité la RIE III cantonale, avec un fort volet social, en mars 2016 par 87,12% des votants. Au niveau national, la réforme a en revanche été rejetée nettement à 59,1% en février 2017, ce qui entraîne ce manque imprévu de 50 millions de francs pour les communes vaudoises. La réforme devrait désormais entrer en vigueur en 2020, selon le Conseil fédéral. (ats)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...