Georg Fischer améliore nettement son bénéfice au 1er semestre

mercredi, 19.07.2017

Le conglomérat industriel Georg Fischer a dépassé les attentes au premier semestre 2017, dégageant un bénéfice net en progression de 12% sur un an, à 122 millions de francs.

La direction de Georg Fischer s'attend à une hausse marquée de la rentabilité pour l'exercice dans son ensemble. (Keystone)

Toutes les divisions du conglomérat industriel Georg Fischer ont contribué aux bons résultats du premier semestre, Piping Systems tout particulièrement, indique mercredi le groupe schaffhousois. La direction s'attend à une hausse marquée de la rentabilité pour l'exercice dans son ensemble.

Le bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est inscrit à 168 millions de francs (+10%). Le consensus AWP attendait cet indicateur à 164 millions de francs. La rentabilité des ventes s'est fixée à 8,4%, en hausse de 0,2 point de pourcentage (pp) et le rendement du capital investi à 19,2%, ce qui représente un bond de 1 point.

Une progression de 11,7% est constatée pour les entrées de commandes à 2,07 mrd CHF alors que les ventes ont enflé de 7% à 1,99 mrd CHF. Ces deux chiffres décoiffent les attentes les plus optimistes. La croissance organique a atteint 8%. Les recettes ont augmenté dans toutes les unités du groupe. Leur hausse dépasse l'objectif de 3-5% visé dans la stratégie 2020.

Dans le détail des divisions, Piping Systems a gonflé de 10% de son chiffre d'affaires à 826 mio CHF. L'unité spécialisée dans les canalisations et les techniques de mesure affiche même une progression de 12%, en ignorant les effets d'acquisition et de change, explique le groupe. L'Asie et les Etats-Unis ont soutenu cette activité. L'Ebit s'est envolé de 17% à 97 mio CHF.

Active dans le domaine automobile, l'unité Automotive a profité de l'essor du marché des véhicules hybrides et électriques, dont les entrées de commande représentent 25% du total. Les ventes se sont étoffées de 6% à 723 mio CHF sous l'effet d'une demande marquée pour les composants en métal léger et en fonte. Epurée des fluctuations de change, la croissance a atteint 8%. L'Ebit a cédé du terrain à 53 mio CHF.

La demande globale s'est avérée très forte pour la division Machining Solutions, spécialement aux Etats-Unis et en Chine. L'aéronautique et la microélectronique ont dopé les ventes de cette unité (machines pour la fabrication de moules, outils et pièces), qui présente une progression des nouveaux contrats de 13% à 508 mio CHF. Les ventes ont grappillé 4% à 444 mio CHF et le résultat opérationnel a pris l'ascenseur (+17%) à 28 mio CHF.

Le conglomérat affichait à fin juin un flux de trésorerie libre de -30 mio CHF, contre 25 mio CHF au terme du premier semestre 2016. La consommation en capital de Georg Fischer s'est révélée très importante au 1er semestre afin de soutenir la croissance, principalement en Asie.

Pour l'année 2017, la hausse des ventes devrait dépasser l'objectif, le groupe conditionnant toutefois cette estimation à une stabilité conjoncturelle. Georg Fischer s'attend à clairement améliorer son résultat. La rentabilité des ventes et le rendement du capital investi sont prévus dans les fourchettes des prévisions, à savoir respectivement 8-9% et 18-22%. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...