Covid-19: le social sur le devant de la scène

jeudi, 11.06.2020

Le confinement a sérieusement remis en cause nos façons de travailler, de voyager, de consommer et d’investir.

Ophélie Mortier*

Ophélie Mortier

La pandémie et le confinement de près d’un tiers de la population mondiale remettent sérieusement en cause nos façons de travailler, de voyager, de consommer et d’investir. 

Alors que ces dernières années les regards se sont tournés principalement sur le «E» des critères ESG, le temps est venu de s’arrêter sur le «S» et de remettre les enjeux sociaux sur le devant de la scène. C’est d’ailleurs l’un des principaux résultats de la récente consultation lancée par JP Morgan sur les conséquences de la crise du Covid-19 sur l’investissement responsable et durable.

Un impact différent pour les secteurs

Alors que le tourisme, l’aviation et l’industrie automobile sont à l’arrêt complet avec des conséquences importantes sur l’emploi, d’autres secteurs doivent se réorganiser complètement pour faire face à une demande qui a explosé. 

Ainsi, le géant du commerce en ligne Amazon, a optimisé ses capacités de stockage pour donner la priorité aux denrées de base. Si dans certains secteurs le télétravail est de mise, dans d’autres, les entreprises s’efforcent de protéger au mieux leur personnel pour garantir la poursuite de l’activité.

Les grandes surfaces surenchérissent pour maintenir leurs employés au travail (primes, bonus, augmentations). Ces motivations financières sont généralement accueillies positivement par le personnel, malgré le risque sanitaire encouru.

Un impact positif à long terme

Alors que pour de nombreux employeurs, la réduction temporaire de la force de travail est souvent la seule option de survie, les conditions d’accompagnement et de soutien au personnel seront des critères importants à moyen terme pour la culture d’entreprise. 

En effet, cette dernière et la satisfaction du personnel liée jouent un rôle croissant dans la performance économique et financière des entreprises. Elles sont des éléments de différenciation à long terme qui attirent clients et talents. Les enquêtes le montrent: de plus en plus de consommateurs sont prêts à payer plus cher en contrepartie d’un meilleur respect de l’environnement et de l’humain. La génération des «millenials» attache une grande importance à la culture de l’entreprise, au-delà du seul critère de la rémunération.

En adoptant de manière proactive des mesures de soutien à leurs employés, les entreprises peuvent non seulement faire face à la situation, mais aussi renforcer leur attrait. Les mesures prises aujourd’hui auront un impact positif à long terme, car la satisfaction et la loyauté des employés influencent la productivité, la performance boursière et les rendements de l’entreprise.

La vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement

Le manque de masques sanitaires pour le personnel soignant et autres travailleurs exposés montre la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement et le risque que représente leur concentration dans un pays. 

Il y a plusieurs années, un rapport de recherche ESG avait déjà abordé la problématique de la sous-traitance dans la fabrication des médicaments. Elle mentionnait également le risque de pénurie de certains médicaments de base. 

Aujourd’hui, la Chine est le producteur principal des ingrédients pharmaceutiques actifs (IPA) et l’Inde, deuxième grand sous-traitant de l’industrie pharmaceutique, dépend elle-même de la Chine pour plus de 70% de ses besoins en IPA. Or si les acteurs de l’industrie pharmaceutique sont tenus de déclarer les risques de pénurie potentielle aux autorités internationales, les règles sont moins strictes pour l’équipement médical et elles conduisent à la situation que nous connaissons aujourd’hui.

En matière d’investissements ESG, la question des chaînes d’approvisionnement a toujours été au centre des débats, mais essentiellement du point de vue du respect des droits de la personne et des droits du travail. Leur vulnérabilité devrait aussi tenir une place importante afin de s’assurer d’anticiper correctement les risques. De plus, leur concentration dans un pays doit aussi être traitée.

Le bouleversement engendré par le Covid-19 remet sur le devant de la scène l’importance du pilier «social» en matière d’investissements ESG. Les mesures d’accompagnement prises actuellement par les entreprises sont des décisions de court terme qui pourront avoir de fortes répercussions à long terme. Elles pourraient devenir des facteurs de différenciation importants auxquels les investisseurs axés sur le durable devront être attentifs. 

*Responsible & Sustainable Investment Strategist, Degroof Petercam Asset Management






 
 

AGEFI



...