Le chômage en progression au mois d'août

mercredi, 09.09.2020

Le taux de chômage en Suisse a atteint 3,3% le mois dernier, contre 3,2% en juillet.

Sur un an, le nombre de chômeurs a bondi de 51,8% soit 51'559 personnes supplémentaires inscrites sur les registres des ORP. (Keystone)

Le nombre de chômeurs inscrits sur les registres des Offices régionaux de placement (ORP) a progressé en août, tant sur un mois que sur un an, atteignant 151'111 personnes. Le taux de chômage atteint 3,3%, contre 3,2% en juillet, a précisé mercredi le Secrétariat à l'économie (Seco).

Sur un an, le nombre de chômeurs a bondi de 51,8% soit 51'559 personnes supplémentaires inscrites sur les registres des ORP. En août 2019, le taux de chômage s'inscrivait à 2,1%.

Les jeunes de 15 à 24 ans ont été particulièrement touchés par la hausse. Dans cette catégorie, le nombre de chômeurs a progressé de 13,7% sur un mois et de 54,8% sur un an, pour un taux de chômage de 3,9%.

A cause de la crise sanitaire, beaucoup d'apprentis ne sont pas parvenus à trouver du travail après avoir terminé leur formation, explique dans une téléconférence Boris Zürcher, responsable de la direction du travail pour le Seco.

Certes, il est fréquent que le taux de chômage des jeunes progresse au mois d'août, dans la mesure où les formations prennent souvent fin à cette période, néanmoins la progression observée est "l'une des plus élevées au cours des dernières années".

Habituellement, la plupart des jeunes trouvent un emploi au cours de l'automne ou de l'hiver, reste à savoir si cela sera également valable dans le contexte actuel marqué par la pandémie de coronavirus, observe M. Zürcher.

Dans la catégorie des chômeurs âgés de 50 à 64 ans, la progression mensuelle reste limitée (+0,8%) mais celle annuelle (+45,2%) reste élevée.

La crise a également pesé pour les chômeurs de longue durée, qui sont désormais 23'807 personnes, un chiffre en hausse de 74,9% sur un an. Au total, 58,1% des chômeurs inscrits auprès des ORP l'étaient depuis entre un et six mois, 26,2% depuis sept à douze mois et 15,8% depuis plus d'un an.

Par région, la Suisse alémanique affichait un taux de chômage de 2,8% tandis que la Suisse romande et le Tessin inscrivaient une valeur de 4,3%. Le taux de chômage des étrangers s'établissait à 5,5%, plus de deux fois plus important que pour les Suisses (2,4%).

En tout, le nombre total de demandeurs d'emploi a progressé 39,7% à 237'215 personnes.

Le chômage partiel sauve les meubles

En juin 2020, les réductions de l'horaire de travail ont touché 488'312 personnes, soit 45,2% de moins que le mois précédent. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a diminué de 52,4%, passant à 52'405 unités. L'année précédente à la même époque, le chômage partiel avait sévi dans 84 entreprises, touchant 1507 personnes, rappelle le Seco.

Sans cette mesure de soutien à l'emploi, le taux de chômage aurait progressé probablement à plus de 20% au cours de la crise. Les signaux pour la suite sont positifs, avec des prédemandes en repli pour le chômage partiel, a précisé le Seco.

D'après les données provisoires des caisses de chômage, le nombre des personnes qui avaient épuisé leur droit à l'indemnité en juin se montait à 25 personnes. Pendant la durée de validité de l'ordonnance Covid-19 assurance-chômage, tous les ayants droit peuvent percevoir 120 indemnités journalières de plus au maximum. (awp)






 
 

AGEFI



...