Le chômage baisse dans tous les cantons romands

mardi, 08.05.2018

Le marché du travail s'est particulièrement détendu en Suisse romande en avril. Le taux de chômage dans les cantons latins a même davantage reculé qu'ailleurs dans le pays.

Une grande partie des cantons romands a connu un repli du chômage supérieur à la moyenne suisse. (keystone)

La situation du chômage s'est améliorée en Suisse au cours du mois d'avril 2018. Le taux de sans-emploi a reculé de 0,2 point sur un mois à 2,7%, selon les indications fournies mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). En comparaison annuelle, le repli a atteint 0,6 point. Cet indicateur s'est inscrit à un plancher depuis juillet 2012.

Le taux de chômage est bien meilleur que les prévisions de la majorité des économistes sollicités par AWP, qui le plaçaient entre 2,9% et 2,8%.

En avril, le nombre de personnes inscrites à un Office régional de placement s'est élevé à 119.781, soit un recul de 18,1% en rythme annuel et de 8,2% par rapport à mars 2018.

Une grande partie des cantons romands a connu un repli du chômage supérieur à la moyenne suisse, soit -0,4 point sur un mois. Cela concerne Vaud (3,7%), Valais (3,1%), Neuchâtel (4,9%) et Genève (4,5%). Les deux derniers cités restent en queue de classement. Le Jura a vu sa proportion de sans-emploi s'améliorer de 0,3 point à 3,7%. Fribourg demeure premier de classe romand avec 2,7% (-0,2%).

La région francophone du Jura bernois a connu une forte baisse du chômage (-0,4 point) à 2,7%. Le Tessin présente un taux de 2,8% au bénéfice d'un repli de 0,3 point. Les cantons fortement peuplés que sont Berne et Zurich bénéficient d'une position confortable avec respectivement 1,9% et 2,7%, tous deux en recul.

Amélioration pour jeunes et seniors

Les statistiques pour les catégories d'âge les plus concernées par le chômage ont connu une amélioration. Le nombre de jeunes de 15 à 24 ans bénéficiant des prestations a diminué de 12,1% à 11'916 personnes. Un repli de 6,3% est enregistré pour les seniors - 50 ans et plus - à 34'313 sans-emploi. Les baisses sont encore plus fortes en rythme annuel.

Le nombre de demandeurs d'emploi s'est fixé à 194.060 personnes, soit -6,9% par rapport à mars. Les places vacantes ont augmenté.

Le Seco livre aussi les chiffres pour le chômage partiel au mois de février 2018. Les réductions de l'horaire de travail ont concerné moins de personnes (-6,3% à 1818) mais davantage d'entreprises. Les sociétés recourant à ces mesures étaient au nombre de 159 (+3,9%). La quantité d'heures de travail perdues est restée stable.

Ces statistiques sont très basses en comparaison à celles de l'année précédente.

En tout, 3066 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations d'assurance-chômage dans le courant du mois de février 2018. (awp)






 
 

AGEFI



...