Sika réalise des résultats en forte hausse sur neuf mois

jeudi, 25.10.2018

Le chimiste du bâtiment Sika a profité d'une forte progression des résultats sur les neuf premiers mois de l'année, autant au niveau des ventes que de la rentabilité, conformément aux prévisions du marché.

Le chiffre d'affaires net a bondi de 15% sur un an à 5,3 milliards de francs.(keystone)

Le groupe zougois a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'année et se dit optimiste pour la suite au vu de sa forte progression des résultats sur les neuf premiers mois de l'année.

"La croissance dans le nouveau segment global business et la région Europe, Moyen-Orient et Afrique est très réjouissante", a souligné le directeur général Paul Schuler, cité dans le communiqué jeudi.

Le chiffre d'affaires net a bondi de 15% sur un an à 5,3 milliards de francs, tandis que le résultat d'exploitation (Ebit) a progressé de 9% à 728,9 millions entre janvier et fin septembre, a détaillé jeudi.

Le bénéfice net s'est quant à lui fixé à 527,7 millions de francs, en croissance de 10,5% comparé aux neuf premiers mois de 2017. L'entreprise de Baar a pu compenser en partie les hausses des prix des matières premières ainsi que les coûts liés à l'intégration de sociétés acquises par l'augmentation des volumes.

Sika a répondu dans l'ensemble aux attentes des analystes interrogés par AWP, autant au niveau des recettes que de la profitabilité avant impôts et nette.

Par régions, le chiffre d'affaires de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) a bondi de 14,4% sur un an. La nouvelle région Amériques a généré une avancée des ventes de 13%, grâce notamment aux Etats-Unis, au Mexique, à l'Argentine et au Brésil.

La région Asie-Pacifique a pour sa part connu une hausse des recettes de 4,8%, tirée par la Chine et l'Inde.

Quant au segment Global Business, son chiffre d'affaires s'est envolé de presque un tiers (29,9%) dont 22,7% sont imputables à l'acquisition de Faist ChemTec. Cette division est dédiée entre autres au secteur automobile.

L'entreprise a confirmé viser pour l'année une croissance des ventes de plus de 10% et espère franchir pour la première fois la barre des 7 milliards de recettes. L'Ebit et le bénéfice net devraient afficher une croissance à deux chiffres, malgré la hausse du prix des matières premières.

La progression en 2018 sera nourrie en partie par l'ouverture d'au moins huit nouvelles usines et d'autres acquisitions, précise Sika.(awp)






 
 

AGEFI



...