Le chimiste Clariant voit son bénéfice largement progresser

mercredi, 25.07.2018

Le chimiste Clariant a dégagé un bénéfice net en hausse de 38% à 211 millions de francs sur les six premiers mois de l'année. Les ventes ont progressé dans l'ensemble des activités et dans la plupart des régions.

Le directeur général Hariolf Kottmann s'est dit "confiant" d'atteindre les objectifs sur l'année en cours.(keystone)

Clariant conclut le premier semestre avec un bénéfice en hausse de 38%. La société de Muttenz s'est félicitée d'une progression dans l'ensemble des activités et des régions. 

Le directeur général (CEO) Hariolf Kottmann s'est réjoui de la performance au premier semestre et s'est dit "confiant" d'atteindre les objectifs sur l'année en cours.

Le chiffre d'affaires a progressé de 7% en monnaies locales ou 8% en francs pour atteindre 3,39 milliards. Toutes les divisions ont contribué à la croissance, en particulier Catalysis et Care Chemicals.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), hors effets non récurrents, a progressé de 9% à 524 millions. La marge afférente a progressé de 0,1 point de pourcentage à 15,5%, en premier lieu grâce à l'amélioration de la rentabilité dans la division Care Chemicals.
Les effets non récurrents ont également été moins nombreux, ce qui a contribué à la solide hausse du bénéfice net.

Le chiffre d'affaires dépasse les prévisions du consensus AWP, qui tablait sur un montant de 3,35 milliards. Par contre, les analystes attendaient un peu mieux concernant la rentabilité, notamment le bénéfice net escompté à 217 millions. L'Ebitda hors effets non récurrents était escompté à 525 millions pour une marge afférente de 15,7%.

Les flux de trésorerie ont reculé à 102 millions, contre 116 millions l'année précédente. Des effets de taxes non récurrents en Allemagne ont effacé les efforts réalisés au niveau de la génération de liquidités, a expliqué Clariant. L'endettement net a progressé de 10,9% à 1,71 milliard sous l'effet de facteurs saisonniers.

Croissance largement soutenue

La plupart des régions ont contribué à la croissance des ventes, notamment l'Asie et l'Amérique latine, avec des progressions de 12% en monnaies locales. La Chine a joué un rôle moteur dans la première région tandis que la seconde a profité de l'amélioration de la conjoncture. Le chiffre d'affaires a également crû de 7% en Amérique du Nord et de 3% en Europe.

Les divisions Care Chemicals et Catalysis ont particulièrement surperformé, avec des hausses des ventes respectives de 11% à 884 millions et 26% à 404 millions. L'Ebitda a progressé de 17% à 163 millions pour Care Chemicals et de 16% à 88 millions pour Catalysis.

Natural Resources a profité d'une demande renforcée dans le secteur pétrolier. Les ventes ont crû de 2% à 682 millions et l'Ebitda a chuté de 12% à 86 millions. Plastics & Coatings a enregistré une hausse de 5% des ventes à 1,42 milliards tandis que l'Ebitda a progressé de 7% à 236 millions, grâce aux volumes supérieurs et à des adaptations de prix.

Les effectifs ont été abaissés au cours de la période sous revue, avec un repli à 17'868 employés, contre 18'135 à fin décembre 2017.

Pour la suite de l'exercice, le chimiste s'attend à une conjoncture favorable sur ses marchés matures, tandis que les marchés émergents soutiendront les résultats, notamment avec la reprise en Amérique latine. Les ventes sont escomptées en hausse en monnaies locales, tout comme l'Ebitda et sa marge afférente. La génération de liquidités devrait également progresser.

Les prévisions à moyen terme ont été confirmées avec une marge Ebitda attendue entre 16 et 19% et un retour sur le capital investi (ROIC) supérieur à la moyenne de son secteur.(ats)






 
 

AGEFI




...