Clariant a finalisé la cession de l'unité Masterbatches à Polyone

mercredi, 01.07.2020

Le chimiste Clariant a cédé sa division des Mélanges-maîtres à l'américain Polyone pour 1,56 milliard de dollars.

Clariant franchit une nouvelle étape importante de sa stratégie de recentrage sur son activité des spécialités chimiques.(Keystone)

La cession de la division des Mélanges-maîtres (Masterbatches) de Clariant à l'américain Polyone est désormais sous toit. Se montant à 1,56 milliard de dollars (1,46 milliard de francs), l'opération se soldera par le versement le 8 juillet prochain d'un dividende extraordinaire de 3 francs par action.

La cession de la division est scindée en deux parties, rappelle mercredi le chimiste de spécialités établi à Muttenz, dans le demi-canton de Bâle-Campagne. La première concerne la vente de l'activité globale des mélanges-maîtres pour 1,5 milliard de dollars, la seconde portant sur l'unité indienne pour environ 60 millions de dollars.

Le prix de la cession de ces dernières représente un multiple de 17,3 fois le résultat d'exploitation avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) de Clariant. Pour le restant de la division Masterbatches, cette valeur se fixe à 12,1 fois.

Suite à ces transaction, Clariant procédera au versement le 8 juillet prochain à ses actionnaires d'un dividende extraordinaire de 3 francs en espèces pour chaque titre en leur possession. Réunis mardi en assemblée générale ordinaire, les propriétaires du chimiste bâlois ont donné leur feu vert à ce paiement.

Recentrage

Avec cette transaction, Clariant franchit une nouvelle étape importante de sa stratégie de recentrage sur son activité des spécialités chimiques, a commenté son directeur général par intérim et président du conseil d'administration Hariolf Kottmann, cité dans le communiqué. Le groupe veut se concentrer sur trois secteurs, à savoir ceux des produits chimiques pour les soins, de la catalyse et des ressources naturelles.

 

 

L'opération doit permettre au groupe rhénan d'afficher une croissance supérieure à celle du marché, ainsi qu'une rentabilité et une génération de liquidités accrue. La vente des mélanges-maîtres fait suite à celle du secteur des emballages pour les produits de santé. Clariant entend désormais achever son recentrage poursuivant la quête d'un acquéreur pour son activité Pigments.

La division Masterbatches comprend les activités avec des concentrés de couleurs et d'additifs, ainsi que des produits spéciaux pour les matières synthétiques. Ces composants se retrouvent dans les matières plastiques, les emballages et les fibres. La division a dégagé en 2018 un chiffre d'affaires de 1,18 milliard de francs.

Sans surprise, la finalisation de la cession et tout particulièrement le versement du dividende extraordinaire, ont ravi les investisseurs. Vers 10h15 à la Bourse suisse, le titre Clariant s'envolait de 9,24% à 20,33 francs, l'indice de référence SLI progressant dans le même temps de 0,15%.

Cible idéale

Evoquant la transaction et le quasi-achèvement du réalignement stratégique de Clariant, Vontobel note que le chimiste rhénan devient une cible de rachat intéressante. Un point de vue que partage le courtier Baader Helvea, plaçant le groupe au rang de candidat le plus probable à une OPA dans le secteur.

Restent que les rumeurs d'un rachat de Clariant sont dans l'air depuis désormais plusieurs années, notamment après l'échec de la fusion avec le concurrent américain Huntsman, ainsi qu'au gré de l'évolution des relations entre le groupe bâlois et son actionnaire de référence saoudien Sabic, désormais propriété du géant pétrolier Aramco.

Pour mémoire, Sabic avait repris début 2018 le paquet près de 25% détenu par le consortium industrio-spéculatif américain White Tales, en désaccord ouvert avec la direction du chimiste de spécialités, en particulier sur le bien-fondé de la fusion avec Huntsman. Sabic contrôle actuellement 31,5% des actions de Clariant.(AWP)






 
 

AGEFI



...