La rentabilité de Coltene s'évapore au 1er semestre

vendredi, 07.08.2020

Le chiffre d'affaires semestriel du producteur de consommables dentaires Coltene s'est contracté de près d'un quart, en raison notamment de la fermeture contrainte de la plupart des cabinets.

La direction anticipe un rétablissement sur la plupart des débouchés du groupe au deuxième semestre.(Keystone)

Le producteur de consommables dentaires Coltene a subi de plein fouet la fermeture contrainte de la plupart des cabinets de dentistes sur une bonne partie du deuxième trimestre. La direction anticipe néanmoins un rétablissement sur la seconde moitié de l'année.

Le chiffre d'affaires semestriel s'est contracté de près d'un quart à 103,9 millions de francs, handicapé notamment par des effets monétaires défavorables devisés à 5,5 millions.

L'excédent d'exploitation (Ebit) a été divisé par près de cinq à 2,6 millions et le bénéfice net s'est volatilisé, passant de 7,9 millions sur la base de comparaison à 0,3 million, égraine un compte-rendu diffusé vendredi.

L'évaporation de la demande dans les divisions Dental Preservation et Efficient Treatment a été édulcorée par un appétit renouvelé pour les produits de désinfection et de suivi de stérilisation.

Le groupe confirme ainsi ses craintes d'un passage à vide au terme d'un premier trimestre porteur. Face à la pandémie de coronavirus, la direction a adopté une panoplie de mesures pour préserver les liquidités de l'entreprise.

L'emploi comme variable d'ajustement

Des mesures de chômage partiel ou temporaire ont ainsi été introduites. Le nombre d'équivalents plein temps (ETP) s'est ainsi étiolé de 12% sur six mois à 1245 postes fin juin.Nous pourvoyons moins rapidement que d'habitude les places vacantes, n'en créons pas de nouvelles et avons résilié des contrats de travail temporaire", a précisé en téléconférence le directeur général Martin Schaufelberger. Le patron a néanmoins souligné n'avoir pas prononcé de licenciement.Dans ce contexte d'économies, la filiale Kenda, acquise en 2018, a été délocalisée avec sa douzaine d'employés depuis Vaduz au Liechtenstein vers le siège saint-gallois de la maison-mère à Altstätten.La direction anticipe un rétablissement sur la plupart des débouchés du groupe au deuxième semestre et prévoit de développer les activités de l'entreprise dans les services de nettoyage et de désinfection des outils de dentisterie. La performance devrait demeurer du bon côté de l'équilibre mais n'atteindra probablement pas le niveau de 2019.A moyen terme, la marge Ebit doit toujours atteindre les 15%, qui s'est affaissée au premier semestre 2020 à 2,5%.L'absence de surprises sur le plan des résultats comme des perspectives n'enjoint guère la Banque cantonale de Zurich (ZKB) à remanier ses propres projections à brève échéance. L'établissement souligne toutefois que la crise sanitaire qui frappe durement Coltene risque de ne pas faciliter la digestion déjà laborieuse des sociétés SciCan et Micro-Mega, acquises en 2018.A 10h53, la nominative Coltene grappillait 0,3% à 73,9 francs, parallèlement à un SPI en hausse de 0,26%.(AWP)

 

 






 
 

AGEFI



...