Tassement des ventes de jouets en Suisse en 2018

mercredi, 06.02.2019

Le chiffre d'affaires global des ventes de jouets a reculé de 2% l'an dernier en Suisse par rapport à 2017.

Le chiffres d'affaires de la catégorie jeux/puzzles a baissé de 0,8%, en raison de l'aplatissement de l'effet Pokémon. (Pixabay)

Malgré l'essor des ventes de poupées (+13%) et des jeux pour les adultes et les familles (+11%), le marché des jouets a souffert l'an dernier en Suisse. Le chiffre d'affaires global a reculé de 2% par rapport à 2017, en raison notamment de la baisse d'intérêt pour les peluches et l'électronique pour enfants.

Ces deux dernières catégories ont subi des reculs de leurs ventes de respectivement 13,3% et 11,7%, annonce mercredi l'Association suisse des jouets (ASJ).

Dans le détail, les statistiques - qui ne prennent en compte que les jouets traditionnels, à l'exclusion des jeux vidéo - révèlent une contraction de 2% du marché en termes de valeur et de 4% en quantité.

"De prime abord, ces chiffres peuvent sembler décevants", relève dans le communiqué Kurt Meister, de l'institut d'études de marché GfK. "Mais si l'on tient compte le besoin de rattrapage après le boom des ventes de toupies (fidget spinners) en 2017 et l'importance des ventes de Panini en 2018 (en lien avec la Coupe du monde de football), le marché peut être considéré comme stable", précise-t-il.

L'essor le plus marqué sur un an concerne les ventes de figurines (+19%), devant les poupées. Le chiffres d'affaires de la catégorie jeux/puzzles a baissé de 0,8%, en raison de l'aplatissement de l'effet Pokémon. En revanche, l'essor des jeux pour les familles et les adultes (+11%) , ainsi que celui des jeux de cartes, est à saluer, estime M. Meister.

L'ASJ regroupe plus de 70 fabricants pour quelque 550 marques. (awp)






 
 

AGEFI



...