Inficon confirme sa perte de vitesse au premier trimestre

mercredi, 17.04.2019

Le chiffre d'affaires d'Inficon a chuté de 14% à 85,7 millions de dollars au cours des trois premiers mois de l'année.

"L'exercice 2019 s'annonce comme une année de transition, marquée de nombreuses incertitudes", a reconnu le directeur général Lukas Winkler. (Keystone)

Le fabricant d'instruments de mesure Inficon a comme pressenti essuyé une contraction de ses revenus sur les trois premiers mois de l'année, après avoir enregistré un tassement de ses entrées de commandes en fin d'année dernière. Le chiffre d'affaires a fondu de 14% à 85,7 millions de dollars.

La rentabilité s'en est ressentie de manière plus que proportionnelle avec une chute de près d'un tiers tant de l'excédent d'exploitation (Ebit) que du bénéfice net, à respectivement 16,7 millions et 12,8 millions de dollars, détaille un compte-rendu publié mercredi.

Si les ventes ont résisté un peu mieux que ne l'escomptaient les analystes consultés par AWP, le bénéfice net manque le coche pour quelque 300'000 francs.

La direction maintient nonobstant ses ambitions pour l'exercice en cours, comprenant un chiffre d'affaires de 400 millions de dollars et une marge opérationnelle de l'ordre de 18%. "L'exercice 2019 s'annonce comme une année de transition, marquée de nombreuses incertitudes", a reconnu en conférence téléphonique le directeur général Lukas Winkler.

Vontobel accueille dans un commentaire une performance trimestrielle honorable, au vu des difficultés rencontrées sur le débouché des semi-conducteurs. La direction garde la main sur les dépenses, poursuit la banque de gestion zurichoise.

Des traces de freinage étaient déjà perceptibles en fin d'année dernière, rappelle de son côté la Banque cantonale de Zurich (ZKB). L'établissement n'en applaudit pas moins la contribution des nouveaux débouchés et la discipline budgétaire observée par l'industriel saint-gallois.

A 10h35, la nominative Inficon cédait 0,8% à 567 francs, dans un SPI en retrait de 0,22%. (awp)






 
 

AGEFI



...