La croissance se poursuit chez Richard Mille

mercredi, 27.11.2019

Le chiffre d'affaires de la marque horlogère Richard Mille, consolidé avec les boutiques, est attendu autour des 900 millions de francs pour cette année.

Richard Mille a confirmé vouloir arrêter la vente de ses garde-temps via des détaillants d'ici la fin de l'année. (Keystone)

La marque horlogère Richard Mille terminera l'année sur une croissance du chiffre d'affaires et des volumes. L'arrêt complet de la vente des garde-temps de la maison via des détaillants est toujours prévu pour la fin de 2019.

"Nous terminerons l'année 2019 sur un chiffre d'affaires de 360 millions de francs, ex-factory, à quoi s'ajoute le chiffre d'affaires consolidé des boutiques Richard Mille", indique le directeur marketing, Tim Malachard, dans un entretien accordé à Watch Around.

Le chiffre d'affaires consolidé avec les boutiques est attendu autour des 900 millions de francs pour cette année. En 2018, l'entreprise avait enregistré 300 millions de recettes, selon le magazine.

Quant aux volumes, ils s'établiront à 4900 cette année, après 4600 en 2018. L'année prochaine, la manufacture des Breuleux vise 5200 unités. Le prix moyen d'une montre Richard Mille est actuellement de 180'000 francs alors qu'il était sous la barre des 100'000 il y a encore dix ans.

"Nous avons un beau problème. Nos stocks sont plus bas que la demande, certaines boutiques présentent même des vitrines vides", fait remarquer le responsable.

Concernant l'évolution du réseau de distribution, Richard Mille a confirmé vouloir arrêter la vente de ses garde-temps via des détaillants d'ici la fin de l'année. La maison travaille encore avec une petite trentaine de détaillants.

L'horloger compte actuellement 42 boutiques et en vise 50. Quelque 200 collaborateurs travaillent dans les boutiques et 170 dans la production aux Breuleux. Dans les deux secteurs, Richard Mille recrute encore du personnel. (awp)






 
 

AGEFI




...