Barry Callebaut affiche une croissance solide des volumes

mercredi, 22.01.2020

Le chiffre d'affaires de Barry Callebaut s'est enrobé de 6,3% à 2 milliards de francs, soit une croissance de 8,7% durant le premier trimestre de l'exercice décalé 2019/20.

Le volume des ventes de l'activité chocolat a progressé de 7,7%. (Keystone)

Barry Callebaut a enregistré au premier trimestre une croissance de son chiffre d'affaires et de ses volumes, grâce à l'ensemble de ses débouchés. Le grossiste en cacao et chocolatier s'estime bien positionné pour atteindre ses objectifs à moyen terme.

"Nous avons connu un fort début d'exercice, surpassant le marché des confiseries chocolatées resté globalement stable", a indiqué le directeur général (CEO) Antoine de Saint-Affrique, cité mercredi dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires s'est enrobé de 6,3% à 2,0 milliards de francs, soit une croissance de 8,7% en monnaies locales durant le premier trimestre de l'exercice décalé 2019/20 (septembre à novembre).

Les volumes écoulés ont pour leur part bondi de 8,2% à 585'620 tonnes. Si l'on exclut la contribution, pour la première fois, de la consolidation d'Inforum, la croissance organique du volume s'est établie à 6,2%, selon le groupe zurichois.

Barry Callebaut a finalisé en février le rachat de ce fabricant russe de chocolat, d'enrobages et de produits de fourrage afin de renforcer ses capacités de production sur le deuxième marché mondial de confiserie de chocolat, lequel affiche une vigoureuse croissance.

L'évolution des volumes, indicateur-clé, est supérieure au consensus AWP tandis que les recettes sont légèrement en deçà des attentes. Les analystes interrogés anticipaient en moyenne un chiffre d'affaires de 2,02 milliards et une hausse des volumes de 6,3%.

Confirmation des objectifs

Au niveau des régions, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique (EMEA) ont gagné au niveau des volumes 8,7% à 269'636 tonnes. Sans tenir compte de l'acquisition d'Inforum, la croissance organique s'est établie à 4%.

La région Amérique a enregistré une hausse des volumes des ventes de 3,3% à 152'843 tonnes. L'évolution a été portée tant par le segment Clients industriels que par le segment Gourmet. En Amérique du Sud, le segment Gourmet a poursuivi sa progression à deux chiffres.

En Asie-Pacifique, Barry Callebaut a conservé sa forte avancée avec un bond de 21,8% à 33'486 tonnes. Les pays émergents soutiennent en effet la croissance du groupe aux bords de la Limmat, les pays européens constituant des marchés matures ayant une progression moins forte.

Fort de ce bon début d'exercice, Barry Callebaut s'est dit confiant d'atteindre ses objectifs à moyen terme, se terminant avec l'exercice 2021/22.

Le groupe qui fournit du cacao et du chocolat aux grands groupes alimentaires tels que Nestlé, Unilever et Mondelez, vise une croissance annualisée des volumes oscillant entre 4 et 6%.

Les analystes se montrent satisfaits de la copie rendue par Barry Callebaut.

La banque cantonale de Zurich (ZKB) parle d'un début d'année "excellent" avec une forte croissance des volumes. L'analyste souligne en particulier l'avancée de la région Europe, de l'Asie-Pacifique ainsi que les produits à base cacao et ceux pour les clients industriels.

L'établissement pointe cependant du doigt la faible hausse des volumes de l'activité Gourmet & Spécialités, à forte marge.

Dans le même registre que sa consoeur, Vontobel salue la performance de Barry Callebaut et relève que le groupe est sur la bonne voie pour atteindre cette année ses objectifs à moyen terme. Par ailleurs, les mesures d'économies pourraient avoir un impact positif sur les bénéfices, ajoute l'analyste.

A 11h, le titre prenait 0,5% à 2194 francs dans un marché de référence SPI en hausse de 0,57%. (awp)

 

 






 
 

AGEFI




...