Le monopole partiel de la Suva a des avantages pour les entreprises et les assurés

dimanche, 01.12.2019

Le CFO répond aux critiques en soulignant notamment la part des revenus des placements au niveau des primes requises pour couvrir les risques liés aux accidents.

Christian Affolter

Hubert Niggli. Le CFO de la Suva explique que particulièrement les branches à hauts risques ont bénéficié de réductions de primes.

Le modèle selon lequel la Suva calcule les primes d’assurance-accidents suscite de l’incompréhension et de vives critiques au sein de certains entrepreneurs (






 
 

AGEFI




...