Vaud: 160 millions de francs pour les hôpitaux touchés par la crise

vendredi, 26.06.2020

Le canton de Vaud débloque 160 millions de francs pour combler les pertes des hôpitaux et des institutions sanitaires dues à la crise du coronavirus.

Au total, c'est un crédit supplémentaire de 160 millions de francs qui a été décidé par le Conseil d'Etat. (Keystone)

Le canton de Vaud va verser 160 millions de francs aux hôpitaux et institutions sanitaires touchés par la crise du coronavirus. Cette somme vise notamment à compenser le manque à gagner durant cette période.

L'Etat de Vaud rappelle vendredi dans un communiqué que le Conseil fédéral avait interdit les hospitalisations non urgentes entre le 16 mars et le 26 avril. En guise de compensation, les hôpitaux vaudois recevront 126,5 millions. A ce montant s'ajoutent 33,5 millions, destinés à couvrir une partie des surcoûts liés au Covid-19, comme le matériel de protection, les dépistages ou les renforts de personnel.

Au total, c'est donc un crédit supplémentaire de 160 millions de francs qui a été décidé par le Conseil d'Etat. Il l'a soumis à la commission des finances, qui l'a accepté.

Cet argent est destiné aux hôpitaux subventionnés (CHUV et établissements de la Fédération des hôpitaux vaudois), aux cliniques privées pour la prise en charge de patients Covid en soins aigus, à l'Association vaudoise d'aide et de soins à domicile (AVASAD) et au Centre universitaire de médecine générale et santé publique Unisanté.

Le type de soutien à accorder aux hôpitaux pour le manque de recettes ambulatoires sera analysé et discuté dans un second temps. "De même, bien que non subventionné par l'Etat, un soutien pourrait aussi être retenu pour certains partenaires sanitaires clés en termes d'offre de soins à la population, tels que les cabinets médicaux de premier recours", poursuit le communiqué.

Aide pour les EMS

Le canton de Vaud rappelle aussi que les établissements médico-sociaux (EMS), psychosociaux médicalisés (EPSM) et socio-éducatifs (ESE) ont subi des pertes en raison de la crise. Un éventuel financement de ces pertes en tout ou partie par l'Etat interviendra dans un second temps.

Avec ces différentes mesures, le Conseil d'Etat tient à rappeler "l'importance que le canton accorde au système sociosanitaire." Il dit aussi "regretter" que le Conseil fédéral n'entre pas en matière pour le soutenir.(AWP)






 
 

AGEFI



...