Abandonné à l’heure du pic, Genève reprend le traçage des cas de Covid-19

lundi, 27.04.2020

Le canton de Genève recommence le traçage systématique des chaînes d'infection.

Dès à présent, les personnes ayant eu un contact rapproché sont mises en quarantaine stricte pendant dix jours. Faire les courses, même avec un masque, est interdit. (Keystone)

Le traçage systématique des personnes ayant été en contact rapproché avec un malade du Covid-19 reprend dès lundi à Genève. Ces enquêtes, qui visent l'entourage large de la personne testée positive, avaient été abandonnées avec l'explosion des cas. Il s'agit de rechercher toutes les personnes ayant été à moins de deux mètres pendant plus de quinze minutes dans les 48 heures avant le résultat positif du test, selon Laurent Paoliello, porte-parole du Département de la santé (DSES). L’information vient de la NZZ am Sonntag.

Lors de la phase aiguë de la pandémie, seuls les proches qui partageaient le domicile du malade étaient isolés. Dès à présent, les personnes ayant eu un contact rapproché sont mises en quarantaine stricte pendant dix jours. Faire les courses, même avec un masque, est interdit.

Concrètement, chaque personne testée positive sera contactée par les autorités sanitaires pour établir précisément une liste des personnes avec lesquelles elle a été en contact rapproché. Selon le médecin cantonal Jacques-André Romand, cité dans l'hebdomadaire alémanique, «c'est contraignant, mais nécessaire afin de pouvoir remonter la chaîne d'infection».

Les contrevenants risquent une amende allant jusqu'à 5.000 francs. Des contrôles devraient être effectués, mais leur modalité n'est pas encore définie. Il pourrait s'agir de visites aléatoire au domicile des personnes mises en quarantaine ou d'appels vidéo de la part des autorités sanitaires. (ATS)

>>> Lire également notre dossier Coronavirus






 
 

AGEFI



...